Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

le , mis à jour à 14:03
0
CRÉDIT AGRICOLE PLUS FORTE HAUSSE DU CAC 40 À MI-SÉANCE À PARIS
CRÉDIT AGRICOLE PLUS FORTE HAUSSE DU CAC 40 À MI-SÉANCE À PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, qui évolue dans une bande de fluctuation large de 91 points, reculait de 0,08% à 5.020,95 points vers 13h00. Les responsables de la zone euro cherchent activement une solution au dossier de la dette grecque avant l'échéance, le 5 juin, d'un remboursement au FMI. Les conséquences d'un défaut de la Grèce seraient "gigantesques" pour l'Europe, a déclaré le vice-chancelier allemand, Sigmar Gabriel.

* PERNOD RICARD (-4,55%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 après avoir dévoilé des objectifs de croissance à moyen terme qui n'ont pas surpris le marché. Le secteur de l'agroalimentaire (-1,37%) accuse une des plus fortes baisses sectorielles en Europe. Hors CAC 40, REMY COINTREAU lâche 1,67%.

* UNIBAIL RODAMCO abandonne 1,32%, l'immobilier (-1,5%) figurant parmi les plus fortes baisses sectorielles en Europe, affecté par la remontée des rendements obligataires (+8 points de base à 0,61% pour le Bund 10 ans). Hors CAC, FONCIERE DES REGIONS perd 1,33%, GECINA 1,38%, KLEPIERRE 0,84%.

* Les bancaires (+0,43%) signent la seule hausse sectorielle en Europe, portées par la hausse des établissements de la zone euro. L'inflation est remontée en zone euro et, comme en Allemagne, a dépassé les attentes du marché. Les analystes y voient le signe d'un reflux de la menace de déflation et d'un succès de la politique de la BCE.

CREDIT AGRICOLE (+2,11%) signe la plus forte hausse du CAC 40, BNP PARIBAS s'adjuge 1,75% et SOCIETE GENERALE 1,33%.

* Contre la tendance et contre son secteur, LVMH gagne 1,9% et sa maison mère, DIOR 1,85%, HSBC ayant relevé son conseil de "conserver" à "achat" sur les deux titres.

* NEOPOST (+5,9%) est en tête des hausses du SBF 120, une note positive du broker allemand Mainfirst, qui est passé à l'achat sur le titre du spécialiste des solutions de courrier, ayant déclenché des débouclements de positions vendeuses à découvert, rapportent des traders.

(Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant