Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

le
0
EDF EN HAUSSE, LE CAC 40 EN REPLI À LA MI-SÉANCE
EDF EN HAUSSE, LE CAC 40 EN REPLI À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, en légère baisse à la mi-séance, le marché faisant le yo-yo dans un contexte de prudence, avec les inquiétudes entourant la croissance économique mondiale, et d'attentisme, avant la réunion de la Réserve fédérale américaine la semaine prochaine.

A 12h39, l'indice CAC 40 recule de 0,14% à 4.630,79 points.

* EDF (+7,49%) bondit en tête du SBF 120, le marché saluant les annonces la veille par l'électricien d'un relèvement de son objectif de croissance d'Ebitda pour 2015 et d'une baisse de ses coûts à l'horizon 2018.

* TECHNIP grimpe de 1,93%, porté par une information de Reuters selon laquelle le groupe de services pétroliers envisage de se vendre et a eu des discussions avec l'américain FMC Technologies. Technip a toutefois démenti être en négociation sur une opération stratégique.

* ENGIE est en hausse de 1,21%, Citigroup a repris la couverture du titre avec une recommandation à "acheter" et un objectif de cours de 18,50 euros.

* En revanche, CARREFOUR perd 1,25%, plus forte baisse du CAC 40. Les perspectives d'amélioration des bénéfices sont déjà bien intégrées dans les cours, juge un analyste.

* SANOFI cède 1,0%. Exane BNP Paribas a abaissé son conseil sur la valeur de "neutre" à "sous-performer", le courtier décelant peu de catalyseurs pour la valeur ou d'éléments favorables à une hausse des attentes de résultats.

* VINCI abandonne 0,89%. Un analyste juge le potentiel du titre limité alors que les perspectives de résultats pour le groupe ne sont "pas très bonnes".

* SCOR (-5,66%) accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120 après une information du journal Nikkei selon laquelle Sompo Japan Nipponkoa renoncerait à rester dans le capital du réassureur français.

* ELIOR recule de 3,02% avant la publication de ses résultats annuels vendredi. Deutsche Bank estime que les tendances commerciales du groupe devraient être ternies à court terme, notamment par les difficultés économiques en France et en Italie ainsi que par les attaques terroristes à Paris.

* Plusieurs SOCIÉTÉS BIOPHARMACEUTIQUES sont délaissées dans le contexte actuel de prudence alors que leur profil est considéré comme étant plus risqué.

SARTORIUS STEDIM BIOTECH lâche 3,09% et DBV TECHNOLOGIES 2,81%.

A l'inverse, GENFIT gagne 3,36% alors que plusieurs analystes anticipent de nombreuses annonces en 2016 sur la NASH, une maladie hépatique contre laquelle la société biopharmaceutique développe un traitement.

* GROUPE PARTOUCHE (+5,47%) enregistre l'une des plus fortes hausses du CAC Mid & Small au lendemain de la publication par l'exploitant de casinos d'une activité annuelle jugée rassurante.

* SOITEC (-1,45%) a nié jeudi avoir violé aux Etats-Unis les brevets de Silicon Genesis Corp (SiGen), qui a déposé une plainte contre le fabricant français de matériaux pour semi-conducteurs.

* EUROFINS SCIENTIFIC est suspendue à la demande de la société, dans l'attente de la publication d'un communiqué, a indiqué Euronext. La société a annoncé mercredi avoir lancé le placement d'un million d'actions nouvelles auprès d'investisseurs institutionnels, représentant près de 6,5% de son capital.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant