Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

le
0
CGG, LA PLUS FORTE BAISSE DU SBF120
CGG, LA PLUS FORTE BAISSE DU SBF120

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, qui oscille autour de son niveau de clôture de la veille, tiraillée entre les solides résultats affichés par Crédit agricole et la déception provoquée par ceux d'ArcelorMittal et de Solvay. Les marchés retiennent leur souffle avant l'issue de l'élection présidentielle américaine, même si un optimisme prudent est de mise alors que la plupart des investisseurs espèrent une victoire d'Hillary Clinton.

A 12h42, le CAC 40 recule de 0,05% à 4.458,89 points.

* CREDIT AGRICOLE SA (4,87+% à 10,205 euros) affiche la meilleure performance du SBF 120 après que le groupe bancaire a publié des résultats supérieurs aux attentes et, surtout, a pris l'engagement de verser un minimum de 0,60 euro par action au titre de l'exercice 2017.

* A l'inverse, ARCELORMITTAL chute de 6,64% à 5,724 euros, plus forte baisse du CAC 40, après que le premier sidérurgiste mondial a averti que ses marges souffriraient en cette fin d'année en raison de la hausse des prix du charbon et de la baisse de ceux de l'acier aux Etats-Unis, le troisième trimestre ayant en outre été marqué par un excédent brut d'exploitation inférieur aux attentes. Le titre progresse toutefois de quelque 90% depuis début janvier, après une chute de 57% en 2015.

* SOLVAY recule de 4,8% à 96,68 euros après des résultats du groupe de chimie sans relief, voire décevants dans certaines divisions.

* Hors CAC 40, CGG plonge de -22,33% à 17,98 euros, plus forte baisse du SBF 120. Le spécialiste des services et équipements géophysiques a dit envisager toutes les options, y compris une augmentation de capital, si sa structure financière l'exigeait. Le groupe a précisé que l'amélioration entrevue jusqu'ici pour 2017 pourrait finalement ne pas être au rendez-vous.

* ATOS progresse de 1,07% à 94,85 euros après que la SSII a présenté son nouveau plan stratégique qui prévoit de porter sa marge opérationnelle à 10,5%-11% en 2019 (contre 9,2%-9,5% prévu pour 2016), notamment en améliorant la rentabilité de ses activités de conseil et intégration de systèmes.

(Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant