Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

le
0
CRÉDIT AGRICOLE ET LE CAC 40 EN HAUSSE À LA MI-SÉANCE
CRÉDIT AGRICOLE ET LE CAC 40 EN HAUSSE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 rebondit après avoir perdu 2,74% au cours des deux dernières séances de la semaine dernière.

A 13h10, le CAC 40 prend 0,76% à 4.234,87 points dans un marché sans relief où, selon des professionnels, il y a peu ou pas de raisons d'acheter.

La solution à la crise de BANCO ESPIRITO SANTO profite à l'ensemble des banques (+1,31%) qui signent la plus forte hausse sectorielle en Europe. Le sauvetage annoncé dans la nuit prévoit notamment de scinder l'établissement portugais en deux : une partie saine, recapitalisée à hauteur de 4,9 milliards d'euros, et une "bad bank" dont les pertes seront supportées par les détenteurs de dette subordonnée et les actionnaires.

* CRÉDIT AGRICOLE progresse de 2,23% après avoir chuté de près de 16% depuis le début de la crise de BES, début juin. Selon des professionnels, le sauvetage pourrait coûter cher à Crédit Agricole S.A. qui détient 14,6% de BES mais il est déjà intégré dans les cours de l'action. Crédit agricole publie mardi ses résultats du deuxième trimestre.

* BNP PARIBAS gagne 1,83%, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,33%.

* AXA conserve la tête du palmarès du CAC 40, plusieurs brokers ayant relevé leur conseil sur le titre du numéro deux de l'assurance en Europe après la publication vendredi de résultats semestriels supérieurs aux attentes et d'une stratégie améliorée, notamment sur la maîtrise de coûts.

* L'automobile (+1,19%) est également un des moteurs du rebond après les pertes de la semaine dernière. RENAULT grimpe de 3,32%, PSA de 2,45%. MONTUPET (+9,42%), qui fournit des pièces comme des blocs moteurs à l'industrie, signe la plus fore hausse du SBF 120, porté aussi par la hausse des cours du minerai de fer.

* GEMALTO (-1,63%) accuse la plus forte baisse du CAC 40, confirmant une tendance résolument baissière qui ne s'est pas inversée depuis le 19 juin, date depuis laquelle le titre se traite sous sa moyenne mobile 20 jours.

* SOLVAY perd 1,18%. Goldman Sachs a abaissé son objectif de cours sur la valeur de 150 à 147 euros, tout en restant neutre.

* UBISOFT (-4,5%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes importants. "Il semble que depuis quelques jours, quelqu'un déboucle sa position", dit un professionnel, qui ajoute que le titre retrace actuellement 50% de la hausse qui l'avait porté d'un plus bas de 7,55 euros le 17 octobre 2013 à un plus haut de 15,34 le 13 juin 2014 (+103,18%).

* ERAMET (-4,0%) se prépare à enregistrer une quatrième séance consécutive de baisse alors que les stocks de nickel ont atteint des records et pèsent sur les cours.

(Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant