Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

le
0
LAFARGE EN TÊTE DU CAC-40 À LA MI-SÉANCE
LAFARGE EN TÊTE DU CAC-40 À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, en hausse à la mi-journée après la victoire des conservateurs aux élections législatives en Grande-Bretagne et à l'accalmie sur le marché obligataire, et avant la publication à 14h30 des chiffres de l'emploi américain du mois d'avril.

A 12h35, l'indice CAC 40 gagnait 0,73% à 5.003,08 points:

* AIR FRANCE-KLM (+4,31%) est en tête des hausses du SBF 120 portée par la décision du gouvernement français d'acquérir une participation supplémentaire de 1,7% au maximum dans le capital de la compagnie aérienne.

* LAFARGE progresse de 2,78%, plus forte hausse du CAC 40. Les actionnaires du cimentier suisse Holcim (+%) ont approuvé vendredi le projet de fusion avec le groupe français, un mariage visant à créer un nouveau numéro un mondial du secteur.

* Plusieurs VALEURS profitent de la remontée du dollar face à l'euro avant les chiffres de l'emploi américain, soulignent des analystes.

AIRBUS GROUP gagne 2,12%, SAFRAN 1,3%, et hors CAC, SOITEC 3,7%.

* ALCATEL-LUCENT (+1,58%), Nokia (+2,43%) et Ericsson (+3,75%) surperforment le reste du marché, UBS ayant relevé son conseil sur les trois titres à l'achat en jugeant exagérées les craintes du marché sur le secteur des équipementiers télécoms.

* ARCELORMITTAL s'octroie 1,38% et APERAM 0,5%. Les exportations chinoises ont baissé contre toute attente en avril, tandis que les importations ont diminué plus que prévu, alimentant l'hypothèse que de nouvelles mesures de soutien à la croissance seront prises pour parer à un ralentissement encore plus prononcé qu'il ne l'est actuellement.

* ORANGE perd 0,62% à 14,38 euros, plus forte des quelques baisses du CAC 40. La valeur reste enfermée dans une configuration graphique baissière après avoir échoué à franchir une résistance technique vers 14,60 euros.

* AXA cède 0,28% avec l'accalmie sur les rendements obligataires, dont la récente remontée lui était bénéfique, notamment pour ses ratios de solvabilité financière.

* BUREAU VERITAS recule de 0,88%, plus forte baisse du SBF 120. Tout en saluant la performance du spécialiste des services d'évaluation de conformité et de certification au premier trimestre, des analystes considèrent que la situation est de plus en plus difficile sur les marchés pétroliers et gaziers et ne sont pas convaincus par le potentiel de hausse de la valeur.

(Alexandre Boksenbaum-Granier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant