Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

le
0
CRÉDIT AGRICOLE ET LE CAC 40 EN HAUSSE À LA MI-SÉANCE
CRÉDIT AGRICOLE ET LE CAC 40 EN HAUSSE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, en légère hausse à la mi-journée dans l'attente du communiqué de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine qui sera publié en fin de journée.

A 13h07, l'indice CAC 40 prend 0,18% à 4.321,21 points.

* Le SECTEUR TÉLÉCOMS occupe une fois de plus le devant de la scène.

BOUYGUES recule de 1,07%, plus forte baisse du CAC 40. Standard & Poor's a placé la note long terme "BBC+" du groupe sous surveillance négative en raison de la vive concurrence du marché français du mobile et de l'échec de la candidature du groupe dans le processus de vente de SFR.

NUMERICABLE (+0,86%), retenu par VIVENDI (-0,71%) pour les négociations exclusives sur SFR, a dit avoir reçu des engagements de financement d'un syndicat composé de neuf banques internationales "de premier plan" en vue de ce rachat.

De leur côté, ILIAD gagne 0,23% et ORANGE perd 0,15%.

* ERAMET bondit de 6,27%, plus forte hausse du SBF 120 dans des volumes représentant 1,5 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext à la faveur de la récente envolée des cours du nickel, qui ont touché un plus haut de près d'un an en matinée.

* TECHNIP avance de 2,92% à 71,53 euros, plus forte hausse du CAC 40, à la veille d'une conférence avec Deutsche Bank portant sur les programmes de certificats de dépôt (ADR) pour les investisseurs américains. La valeur continue également son net rebond entamée la veille sur un support technique à près de 68 euros.

* CRÉDIT AGRICOLE grimpe de 2,05%, les analystes se montrant optimistes pour la banque à la veille de sa journée investisseurs et de la présentation de son plan stratégique très attendu.

* AIRBUS GROUP avance de 1,56%. La Chine est en discussions pour acheter au moins 150 Airbus, pour un montant qui pourrait dépasser 20 milliards de dollars (14 milliards d'euros), à l'occasion de la visite du président Xi Jinping la semaine prochaine en Europe, a-t-on appris auprès de plusieurs sources proches du dossier.

* NEXANS progresse de 3,68%. Société générale dit dans une note identifier un potentiel d'amélioration des marges au-delà de l'objectif 2015 du groupe (marge opérationnelle de 5,1% à 5,7%) via une amélioration de l'exécution et/ou de l'efficacité opérationnelle et une stratégie de gestion active du portefeuille, avec la cession des activités Fils conducteurs par exemple.

* EURAZEO s'octroie 3,57%. Le groupe a renoué avec les bénéfices en 2013 et a dit qu'il pourrait réaliser cette année de nouvelles cessions au sein de son portefeuille de participations. Il a aussi annoncé son entrée au capital de Desigual à hauteur de 10% à l'occasion d'une augmentation de capital. et

* AIR FRANCE-KLM s'octroie 2,83%. Commerzbank et Goldman Sachs ont tous les deux relevé leurs objectifs de cours sur la valeur.

* PSA est en hausse de 1,94%. Le conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën a confirmé le choix de Louis Gallois pour succéder à Thierry Peugeot comme futur président du constructeur automobile, qui aura prochainement l'Etat français et le chinois Dongfeng à son tour de table.

* CAPGEMINI recule de 1,06% et ATOS de 1,41% dans le sillage de l'indien Consultancy Services qui a perdu près de 4% à la Bourse de Bombay après avoir dit, selon des analystes, que la croissance de ses revenus pourrait ralentir par rapport au trimestre précédent.

* BIOMÉRIEUX lâche 5,75%, plus forte baisse du SBF 120, plombé par les perspectives du groupe, dont les résultats ont progressé l'an dernier. BioMérieux a estimé que les effets de change négatifs persisteront en 2014 et devrait affecter "beaucoup plus significativement" qu'en 2013 son résultat opérationnel courant.

* SCOR se replie de 0,89%. Berenberg estime limitée la capacité du groupe à faire mieux que les attentes actuelles du consensus en matière de résultats.

* BOURSORAMA bondit de 23,6% à 12,15 euros. La cotation de l'action Boursorama avait été suspendue mardi à la demande de la société à la suite de l'offre publique d'achat de SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (+0,04%) sur la banque en ligne à un prix de 12 euros par titre.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant