Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

le
0
ARCELORMITTAL, PLUS FORTE BAISSE DU CAC 40 À MI-SÉANCE
ARCELORMITTAL, PLUS FORTE BAISSE DU CAC 40 À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 s'est retourné en baisse (-0,56% à 4.524,24 points à 13h40) mettant fin à une tentative de rebond en matinée alors que les cours du pétrole plongent encore.

Si les marchés ont totalement intégré dans les cours l'annonce attendue mercredi d'une première hausse des taux par la Réserve fédérale américaine en près de 10 ans, ils n'ont pas intégré les effets de second tour de la décision sur les actifs risqués, estiment des stratégistes.

* Les PÉTROLIÈRES (-1,83%) signent la plus forte baisse sectorielle en Europe, le baril de Brent chutant de 2,35% à 36,81 dollars. Les MATÉRIAUX DE BASE (-1,42%) et L'AUTOMOBILE (-1,38%) enregistrent les deux autres plus fortes baisses sectorielles.

ARCELORMITTAL (-3,84%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 et PLASTIC OMNIUM (-4,22%) la plus forte baisse du SBF 120. RENAULT perd 2,14% et VALEO 2,15%. TECHNIP et TOTAL cèdent respectivement 1,98% et 1,67%.

* VEOLIA (+1,92% à 21,53 euros) se hisse en tête des hausses du CAC 40 après avoir annoncé un plan de réduction de coûts de plus de 600 millions d'euros sur 2016-2018 et une croissance de son dividende de l'ordre de 10% par an pour la même période.

* DANONE gagne 0,6%. Liberum estime dans une note sur la consommation courante que les valeurs agroalimentaires ont un potentiel de réappréciation de 2%, Danone de 9%.

* PUBLICIS GROUPE prend 0,55%. Jefferies se dit positif sur la valeur en 2016, soulignant qu'après avoir sous-performé ses pairs en 2015, elle se traite actuellement avec une décote de 20%, soit 13 fois le BPA 2016 estimé contre en moyenne 16,5 fois pour ses concurrents. Le broker, qui rappelle que le titre a souffert de l'échec de la fusion avec Omnicom et de la perte des budgets de Procter & Gamble et L'Oréal aux Etats-Unis, estime que son objectif de cours de 70 euros implique une performance d'environ 20%, rendement du dividende compris.

* KERING prend 0,31%. Jefferies est également positif sur la valeur en 2016 et estime notamment que les ventes de Gucci vont repartir de l'avant après quatre années de ralentissement. Couplé à la surperformance attendue de Bottega Veneta et Saint-Laurent, ce retournement devrait doper la croissance organique de Kering. Jefferies se fixe un objectif de cours de 192 euros, et de 207 euros en cas de cession de Puma.

* STMICROELECTRONICS (-2%) a annoncé un accord de collaboration avec Semtech pour étendre l'utilisation de la technologie LoRa afin de répondre à la demande de volumes élevés des applications pour l'internet des objets.

* FIMALAC gagne 1,19% après avoir annoncé la cession à Groupe News Participations l'ensemble de ses actions et BSAAR dans NEXTRADIOTV (-0,05%). Le produit de la cession s'élève 46,9 millions d'euros et la plus-value réalisée à 27,5 millions.

EUROPACORP gagne 3,18% après l'annonce de la signature d'un accord de distribution pluriannuel avec la plate-forme de streaming payante d'Amazon.

(Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant