Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

le
1
LES FINANCIÈRES À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS À LA MI-SÉANCE
LES FINANCIÈRES À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 avance de 1,27% à 3.307,13 points vers midi, soutenu par l'espoir que la Grèce et ses créanciers privés parviennent enfin à un accord sur la restructuration de la dette grecque d'ici à la fin de la semaine.

* LES VALEURS FINANCIÈRES profitent amplement des espoirs du marché sur une conclusion favorable des négociations entre Athènes et ses créanciers privés. SOCIÉTÉ GÉNÉRALE avance de 3,6%, CRÉDIT AGRICOLE de 3,41%, BNP PARIBAS de 2,81% et AXA de 1,47%. L'indice Stoxx des banques européennes gagne 1,49% et celui des assureurs 1,8% (plus forte hausse sectorielle en Europe).

* LES CYCLIQUES sont également soutenues par le regain d'optimisme du marché. LAFARGE s'octroie 3,44%, ALSTOM 3,13% et CAP GEMINI 1,73%. L'indice Stoxx de la construction est en hausse de 1,35% et celui de l'automobile 1,34%.

PSA (+0,21%) sous-performe son indice sectoriel, le groupe n'excluant pas n retard dans son programme indien, dont il réexamine le calendrier qui prévoyait initialement le lancement d'une première Peugeot produite sur place en 2014.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (+5,27%) est en tête des hausses du CAC 40, porté par un relèvement de recommandation de Morgan Stanley sur le titre et une détente des CDS (Credit Default Swaps) du groupe.

* EIFFAGE (+6,44%) est en tête des hausses de l'indice SBF 120, JPMorgan se montrant optimiste sur le groupe de construction et notamment la capacité d'Eiffarie, sa coentreprise avec l'australien Macquarie MQG.AX, à refinancer sa dette.

* ALTEN (+6,38%) signe l'une des plus fortes hausses du SBF 120, le groupe jugeant "rassurant, voire encourageant" le début d'année.

* SOITEC (+1,55%), qui avait dit prévoir une perte opérationnelle "significative" en 2011-2012, a annoncé que celle-ci se situerait entre 40 et 45 millions d'euros.

* A rebours de tendance, CARREFOUR perd 1,43%, plus forte baisse du CAC 40. Le distributeur a annoncé lundi soir le départ de son directeur exécutif chargé des marchés de croissance, Pierre Bouchut, dans lequel des analystes avaient vu un candidat sérieux pour succéder à Lars Olofsson. C'est Georges Plassat qui a été choisi pour succéder au PDG du groupe de distribution.

* Illustrant en creux le regain d'optimisme des investisseurs, certaines valeurs DÉFENSIVES sont en baisse. ESSILOR perd 1,36%, IPSEN 0,42% et l'indice Stoxx de l'alimentation et des boissons (-0,23%) accuse la seule baisse sectorielle en Europe.

* NORBERT DENTRESSANGLE (-1,76%) a fait état lundi soir de "signes d'essoufflement sur la fin de l'année" dans l'activité de ses clients, dans un contexte macroéconomique "montrant progressivement des signes de ralentissement".

Le groupe a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires consolidé de 3.576 millions d'euros, en hausse de 5,6% à taux de change et périmètre constants. Sur le seul quatrième trimestre, la variation du chiffre d'affaires ressort à +4,2%.

* ARTPRICE.COM (+5,32%) s'attend à un bond de ses ventes cette année grâce au lancement de son service d'enchères en ligne, a déclaré lundi son PDG Thierry Ehrmann, dans une interview à Reuters.

Alexandre Boksenbaum-Granier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • danne007 le mardi 31 jan 2012 à 12:30

    La Grèce OK mais qu'en est t'il du Portugal, de l'Espagne et du climat des affaires en Europe qui se dégrade un peu plus chaque jours ?????Une hausse de la bourse ne se justifie pas au vu de la situation actuelle. Il est plus que raisonnable de se couvrir à la baisse car le retour de flamme risque d'être violent.