Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

le
0
LE TITRE EDF PROGRESSE À LA MI-SEANCE À LA BOURSE DE PARIS
LE TITRE EDF PROGRESSE À LA MI-SEANCE À LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée, avant plusieurs statistiques économiques américaines et l'issue de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale des Etats-Unis.

A 13h02, l'indice CAC 40 perd 0,32% à 3.973,66 points.

* SOLVAY (-2,59%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 après avoir abaissé ses prévisions annuelles, en raison d'une baisse de la demande de gomme de guar par les compagnies pétrolières et gazières, qui utilisent ce composant dans la fracturation hydraulique du schiste.

* UNIBAIL-RODAMCO lâche 2,07% à 179,85 euros, la valeur ayant enfoncé sa moyenne mobile à 50 jours (à 183,62 euros).

* VINCI recule de 2% bien qu'il ait relevé la veille sa prévision de chiffre d'affaires annuel, le marché se montrant déçu de la baisse de 3,8% du résultat opérationnel sur activité à 1,49 milliard d'euros au premier semestre ainsi que de la prudence affichée par le groupe pour le second semestre.

* A rebours de tendance, SCHNEIDER ELECTRIC (+3,33%) est en tête des hausses du CAC 40 après avoir annoncé un accord avec Invensys en vue du lancement d'une offre amicale visant l'ensemble du capital du groupe britannique d'ingénierie pour un montant de 3,353 milliards de livres sterling (3,85 milliards d'euros).

Autre élément de satisfaction pour le marché, la confirmation par le numéro un mondial des équipements électriques basse et moyenne tension de ses objectifs 2013 après une accélération de ses ventes au deuxième trimestre, l'Asie-Pacifique et l'Amérique du Nord compensant le recul accusé en Europe de l'Ouest.

* SAINT-GOBAIN s'octroie 3%, Bernstein, qui a relevé son objectif de cours sur le titre de 37 à 40 euros, espérant un redressement au second semestre des résultats du numéro un mondial de la production, transformation et distribution de matériaux de construction après six premiers mois marqués par la faiblesse persistantes des volumes en Europe.

* EADS (+1,87%), qui va prendre officiellement le nom d'Airbus, a fait état de résultats largement supérieurs aux attentes au deuxième trimestre et a confirmé ses prévisions pour 2013.

* VALLOUREC avance de 1,2%, de nombreux brokers ayant relevé leur conseil et/ou objectif de cours sur la valeur au lendemain de la confirmation des objectifs annuels du groupe et de la nette progression de ses résultats au deuxième trimestre.

* EDF (+0,94%) profite du relèvement de son objectif de performance opérationnelle pour cette année grâce à une solide activité au premier semestre et a annoncé un accord qui prépare sa sortie du nucléaire américain, fortement concurrencé par le gaz de schiste.

* BNP PARIBAS avance de 0,74%, la banque ayant fait état de résultats jugés solides au deuxième trimestre malgré leur baisse, ses provisions pour créances douteuses étant restées stables.

* PSA PEUGEOT CITROËN (+6,51%, plus forte hausse du SBF 120) compte réduire davantage que prévu sa consommation de cash cette année grâce à la restructuration qu'il a engagée et aux premières synergies de son alliance avec General Motors.

* JCDECAUX avance de 3,58%, des analystes se montrant optimistes pour le spécialiste de la communication extérieure après que le groupe renoué avec la croissance organique au deuxième trimestre.

* ALCATEL-LUCENT gagne encore 2,63% (+14% mardi) à la faveur de nombreux relèvements d'objectif de cours et/ou de recommandation de la part de brokers, à la suite du redressement du résultat d'exploitation et la progression plus forte que prévu du chiffre d'affaires de l'équipementier télécoms au deuxième trimestre.

* SUEZ ENVIRONNEMENT (+2,44%) a vu ses résultats progresser au premier semestre malgré une situation toujours difficile dans ce secteur et une météo défavorable, et a relevé son objectif d'économies.

* INGENICO (+1,68%) a relevé ses objectifs pour 2013 après une forte progression de ses résultats semestriels à la faveur, notamment, de l'accélération de son activité dans les terminaux de paiement.

* TELEPERFORMANCE chute de 5,97%, plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes représentant 3,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, un deuxième trimestre jugé décevant incitant les investisseurs à prendre leur profit sur le titre du numéro un mondial des centres d'appel, qui a pourtant relevé sa prévision de croissance organique pour cette année.

* EUTELSAT s'inscrit en repli de 4,26% dans des volumes représentant 2,3 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, l'opérateur de satellites ayant abaissé ses perspectives de chiffre d'affaires pour ses trois prochains exercices.

* NICOX se contracte de 3,66%, le groupe ayant creusé sa perte nette et fait état d'une trésorerie en baisse au premier semestre.

* CEGEDIM chute de 15,43% après avoir revu à la baisse sa prévision de croissance de son chiffre d'affaires pour 2013 en raison de reports de prises de commandes survenus au deuxième trimestre.

* La FNAC (+2,17%) a réduit ses pertes semestrielles, malgré une baisse de son activité dans un environnement de consommation dégradé, à la faveur de son plan stratégique "Fnac 2015" que le distributeur de produits culturels compte intensifier au second semestre.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant