Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

le
0
KERING ET LE CAC 40 EN BAISSE À LA MI-SÉANCE
KERING ET LE CAC 40 EN BAISSE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 recule de 0,2% à 5.135 points à 13h45 dans l'attente des interventions de la présidente de la Fed et des gouverneurs de la BCE et de la Banque d'Angleterre.

* Les valeurs des TÉLÉCOMS pèsent sur les indices CAC 40 et SBF 120, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron ayant écarté l'idée d'une consolidation du secteur sur laquelle le marché spéculait depuis plusieurs mois.

BOUYGUES, dont la filiale mobile Bouygues Telecoms était une proie désignée, perd 2,67%, ORANGE 2,33%, ILIAD 1,03% et NUMERICABLE-SFR 1,0%.

* KERING, qui a accusé jeudi la plus forte baisse du CAC 40 sur les doutes du marché concernant le redressement de Gucci, conserve cette position, pénalisé par le suisse RICHEMONT (-0,8%) qui, malgré une baisse de 8% de ses ventes en avril à changes constants, ne prévoit pas de nouveaux ajustements de ses prix de vente. LVMH avance de 0,6%.

* VIVENDI (+2,05%) signe la plus forte hausse du CAC 40, le titre poursuivant un rebond engagé mardi, qui l'a conduit à franchir mercredi sa moyenne mobile à 20 jours et jeudi sa moyenne mobile à 50 jours.

* Les MATÉRIAUX DE BASE (+0,48%), les BANCAIRES (+0,1%) et les SERVICES FINANCIERS (+0,04%) sont les seuls secteurs dans le vert en Europe. CREDIT AGRICOLE, deuxième plus forte hausse du CAC 40, prend 1,03% et BNP PARIBAS 0,67%. ERAMET gagne 1,63%.

* SOPRA STERIA (-4,31%) accuse la plus forte baisse du SBF 120, des analystes estimant que si les perspectives du groupe sont plutôt bonnes, la prudence du management qui vise une marge opérationnelle de l'ordre de 6% en 2015 est totalement justifiée compte tenu des incertitudes post-électorales qui pèsent sur ses contrats avec l'administration britannique et le retour à la rentabilité des services d'infrastructures en France.

* CGG recule de 1,34%. Moody's a abaissé jeudi la note "corporate family rating" (CFR, note portant sur l'ensemble d'une société et non sur les obligations émises par elle ou ses filiales), de "Ba3" à "B1" avec une perspective négative, l'agence estimant que la faiblesse du secteur géophysique va se prolonger pour une longue période encore.

* SOITEC (+15,5%) est en tête des hausses de l'indice SBF 120 au lendemain de l'annonce par le spécialiste des feuilles de silicium sur isolant (soi) de la cession de son activité de systèmes solaires à ConcenSolar.

* AREVA perd 3,56% au lendemain d'une forte hausse (+5,17%). ENGIE (GDF Suez) est prêt à coopérer avec Areva mais n'entend pas procéder à un véritable rachat d'actifs du groupe en difficulté, a déclaré Gérard Mestrallet, le PDG d'Engie, au Financial Times.

* AB SCIENCE (+3,89%) a annoncé jeudi qu'une publication indépendante d'experts avait mis en évidence le potentiel de sa molécule vedette, le masitinib, dans le traitement de la maladie d'Alzheimer dans sa forme légère et modérée.

(Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant