Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

le
0
CARREFOUR, PLUS FORTE BAISSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE
CARREFOUR, PLUS FORTE BAISSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 recule de 0,6% à 3.902,41 points à 12h10, les marchés étant nerveux avant la publication des statistiques sur l'emploi américain à partir d'aujourd'hui et leur conséquence éventuelle sur la politique ultra-accommodante de la Fed.

La confirmation de la contraction de 0,2% du PIB de la zone euro au premier trimestre et une nouvelle contraction de l'activité tertiaire en mai pèsent aussi.

* CARREFOUR (-4,58% à 21,36 euros) accuse la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120, HSBC ayant abaissé son conseil de neutre à sous-pondérer. CASINO (-2,22%) accuse la deuxième plus forte baisse du SBF 120, JPMorgan ayant réitéré son conseil de sous-pondérer la valeur et abaissé son objectif de cours.

L'ensemble de la distribution européenne (-1,4%) est pénalisé par le repli des ventes trimestrielles de TESCO (-4%).

* ALSTOM perd 1,74% à 28,225 euros, confirmant une configuration graphique baissière après avoir enfoncé un nouveau support (de 28,345 euros).

* Les valeurs de la CONSTRUCTION fléchissent encore sur fond de perspectives moroses pour l'activité économique européenne. LAFARGE cède perd 2% et SAINT-GOBAIN 1,58%. L'indice du secteur en Europe perd 1,47%.

* EDF s'est hissée en tête des hausses du CAC 40 après que la Commission de régulation de l'énergie eut déclaré que les tarifs d'électricité pour les ménages devraient augmenter de 6,8% à 9,6% cet été pour compenser les coûts du groupe.

Le gouvernement n'a pas l'intention d'accepter une telle hausse, a prévenu la ministre de l'Energie.

* STMICROELECTRONICS (+1,18%) poursuit sa progression, soutenu par les perspectives de reprise de l'activité dans les semi-conducteurs. Une reprise qui dope aussi SOITEC (+3,0%), plus forte hausse du SBF 120.

* GROUPE GORGE gagne 5,7%, la société spécialisée notamment dans le secteur de la sécurité ayant remporté une commande de 12,5 millions d'euros pour protéger des réacteurs nucléaires en Chine.

Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant