Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

le
0
LE TITRE MICHELIN À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS
LE TITRE MICHELIN À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris.

* MICHELIN a fait état lundi d'une hausse de 5,7% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, sa politique de prix lui ayant permis de compenser la baisse des volumes enregistrée sur le marché, notamment en Europe occidentale.

* PSA PEUGEOT - L'Etat pourrait apporter son soutien à Banque PSA Finance, la filiale bancaire du groupe automobile confrontée à des problèmes de financement, dès cette semaine, a rapporté lundi le site internet des Echos.

* AREVA a annoncé être entré en négociations exclusives avec le fonds d'investissement français Astorg pour lui céder Canberra, sa filiale américaine de mesure de la radioactivité.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT - Le conseil d'administration de Veolia a validé un accord avec la Caisse des dépôts (CDC) sur leur coentreprise Veolia Transdev, au terme duquel le groupe de services à l'environnement ne détiendra plus que 40% de la société de transport public, rapportent les Echos dans leur édition de mardi.

* KLEPIERRE s'est dit en bonne voie pour atteindre ses prévisions annuelles après la croissance de son activité dans un contexte économique difficile et a maintenu son objectif d'un milliard d'euros de ventes d'actifs à fin 2013 bien que la foncière continue d'être en avance sur ce programme.

* AUTOROUTES PARIS-RHIN-RHÔNE (APRR), filiale d'EIFFAGE, a fait état d'une baisse de 1,1% de son trafic au troisième trimestre, avec un recul prononcé du trafic des poids lourds en raison de la dégradation de la conjoncture économique.

* NRJ GROUP a prévenu lundi que la visibilité sur le chiffre d'affaires de la publicité en France au quatrième trimestre restait "limitée" en raison de conditions toujours difficiles sur le marché publicitaire.

* STERIA a annoncé lundi soir la cession de sa filiale espagnole au fonds allemand Aurelius pour un montant non dévoilé.

Le groupe de services informatiques indique que cette cession devrait générer sur l'exercice 2012 une charge non courante de l'ordre de 10 millions d'euros après impôt mais sans impact sur la dette financière nette attendue.

Le communiqué :

Alexandre Boksenbaum-Granier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant