Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

le
0
LA BOURSE DE PARIS RECULE À LA MI-SÉANCE
LA BOURSE DE PARIS RECULE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée après son envolée de la semaine dernière sur fond d'espoir d'un accord entre les ministres des Finances de la zone euro et les représentants de la BCE et du FMI qui se retrouvent cet après-midi pour tenter de trouver un compromis sur la dette grecque.

A 12h27, l'indice CAC 40, qui a gagné 5,6% la semaine dernière, sa plus forte progression hebdomadaire depuis la semaine du 28 novembre 2011, recule de 0,68% à 3.504,79 points dans des volumes qui restent faibles (530 millions d'euros échangés sur NYSE Euronext).

* LAFARGE (-2,43%) accuse la plus forte baisse de l'indice CAC 40, le numéro un mondial du ciment pâtissant de la situation en Egypte où la contestation s'est intensifiée ce week-end contre un décret renforçant les pouvoirs du président Mohamed Morsi.

CIMENTS FRANÇAIS abandonne 3,89% et VICAT 2,64%, plus forte baisse du SBF 120.

* Les VALEURS CYCLIQUES figurent parmi les principales victimes en Bourse des prises de bénéfices.

MICHELIN, qui a pris 6,4% la semaine dernière, lâche 1,63%, ARCELORMITTAL 1,58%, ALSTOM 1,54% et SCHNEIDER ELECTRIC 1,53%. L'indice Stoxx du secteur européen des ressources de base est en recul de 0,8% et les technologiques de 0,68%.

* Les BANCAIRES perdent du terrain avec leur indice sectoriel européen (-0,87%) et BARCLAYS (-4%), la banque britannique chutant après que Qatar Holding a monétisé des bons de souscription sur les titres Barclays (warrants).

BNP PARIBAS recule de 1,17%, SOCIETE GENERALE de 1,03% et CREDIT AGRICOLE de 0,57%.

* A rebours de tendance, VALLOUREC (+1,13%) occupe la tête des rares hausses du CAC 40, la valeur ayant franchi à la hausse sa moyenne mobile à 200 jours (à 37,9164 euros). Depuis la confirmation de sa marge 2012 malgré la baisse de ses résultats trimestriels, le groupe gagne 22%.

* ALCATEL-LUCENT, qui a perdu jusqu'à 12% durant la séance de vendredi, avance de 1,12%.

* AIR FRANCE-KLM (+3,47%), valeur très volatile avec un béta de 1,54, signe la plus forte hausse du SBF 120.

Le site d'informations économiques latribune.fr a rapporté samedi que le PDG d'Air France-KLM a présenté aux comités d'entreprise de KLM et d'Air France le projet de renforcement du groupe à partir du 1er juillet 2013, qui vise à être plus efficace, effacer les doublons et redonner un nouvel élan au groupe en retard face à Lufthansa et IAG.

"Ils ont commencé leur roadshow obligataire. Ce serait une bonne chose s'ils parvenaient à se refinancer correctement", ajoute un analyste à Paris. Le groupe doit faire face à 4,4 milliards d'euros de dette d'ici 2020, dont 2,6 milliards d'obligations, selon des données Thomson Reuters.

* FAURECIA (+1,88% à 11,935 euros) teste la barre des 12 euros après avoir dépassé une résistance technique située à près de 11,5 euros en fin de semaine dernière. Depuis son plus bas de trois ans inscrit le 16 novembre à 10,605 euros, le titre gagne 12,5%.

* ST DUPONT (-11,9%, plus forte baisse du CAC Mid & Small) a fait état d'un résultat opérationnel divisé par deux au premier semestre à fin septembre, conséquence des investissements réalisés et d'un effet de base défavorable. Le chiffre d'affaires a augmenté de 8,5%, l'Europe de l'Ouest (+6,9%) compensant la France (-9,0%) et l'Asie (-8,0%).

"Hors effet de change, le chiffre d'affaires de Hong Kong est en recul de 16,4% du fait d'un certain ralentissement économique qui a impacté les ventes 'wholesale' vers la Chine. La Chine (-12,4%) est en recul pour les mêmes raisons", précise le groupe dans un communiqué.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant