Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, qui a terminé en baisse une séance marquée par l'expiration de plusieurs contrats à terme et par les interrogations entourant l'avenir politique de l'Italie alors que les parlementaires italiens doivent élire les présidents des deux chambres.

Le CAC 40 a lâché 0,71% à 3.844,03 points, ramenant à 0,1% le gain sur la semaine du principal indice de la Bourse de Paris :

* VIVENDI (-3,33% à 16,10 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 dans des volumes ayant représenté près du triple de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois après que l'américain DirecTV a fait savoir qu'il n'était plus intéressé par la reprise de GVT, compromettant le projet du groupe français de céder sa filiale brésilienne.

* A l'inverse, BOUYGUES (+2,13% à 22,78 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40 dans des volumes très élevés (quatre fois leur moyenne habituelle), sa filiale Bouygues Telecom ayant reçu l'autorisation du régulateur des télécoms de lancer le très haut débit mobile (4G) à partir du 1er octobre.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE EUROPÉEN (-0,95%) a fini dans le rouge dans le sillage de Volkswagen (-2,64%), dont Waddell & Reed a vendu pour 914 millions d'euros d'actions préférentielles.

RENAULT a lâché 2,42% à 52,48 euros, MICHELIN 1,57% à 67,89 euros et PSA 0,46% à 6,529 euros.

* Les UTILITIES européennes ont lâché 0,76% alors que le débat à Bruxelles sur le redressement budgétaire inquiète davantage certains investisseurs qu'il ne les rassure quant à la capacité et les recours des Etats pour assainir leurs finances publiques.

VEOLIA ENVIRONNEMENT a reculé de 2,77% à 9,981 euros, EDF 1,55% à 14,65 euros et GDF SUEZ 0,88% à 14,605 euros.

* LVMH a reculé de 1,03% à 134,20 euros. Une information judiciaire a été ouverte fin février par le parquet de Paris sur les conditions d'entrée de LVMH au capital d'HERMÈS (-0,5% à 256,30 euros).

* EADS a fini en hausse de 1,53% à 42,585 euros dans des volumes ayant représenté environ 12 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois. Turkish Airlines a annoncé qu'elle allait acquérir 117 monocouloirs auprès d'Airbus, filiale d'EADS, dans le cadre de sa stratégie de croissance.

* PAGESJAUNES s'est contracté de 3,76%, plus forte baisse du SBF 120, à 2,05 euros, la valeur se reposant sur un support technique à un peu plus de 2,0 euros. Depuis que le groupe a averti en février qu'il anticipait un nouveau repli de son activité en 2013, l'action a perdu 21,5%.

* RUBIS a abandonné 3,65% à 49,67 euros, des analystes estimant que la croissance sera plus modeste cette année après la publication de résultats 2012 en forte progression, grâce à des acquisitions réalisées en 2011.

* REMY COINTREAU a clôturé en repli de 3,52% à 92,47 euros, la valeur ayant enfoncé sa moyenne mobile à 50 jours (à 93,832 euros), qui soutenait le titre depuis le début de l'année.

* INGENICO a perdu 2,91% à 44,64 euros après la vente par SAFRAN (+1,72% à 36,105 euros) de 12,6% du capital du fabricant de terminaux de paiement au prix de 43,45 euros (287 millions d'euros au total).

* En revanche, NEXITY a avancé de 3,65% à 28,70 euros, le promoteur immobilier profitant d'anticipations d'annonces du gouvernement la semaine prochaine pour relancer le logement en France.

* VIRBAC (+4,457% à 182,80 euros) a enregistré un nouveau plus haut historique en séance à 186,75 euros, le spécialiste de la santé animale étant recherché depuis l'annonce lundi soir de résultats annuels légèrement supérieurs aux attentes et une prévision de croissances saluée par les investisseurs.

Depuis lundi soir, le titre grimpe de 11,4%.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant