les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

le
0
KERING, L'UNE DES VALEURS À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS
KERING, L'UNE DES VALEURS À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Répétition du titre.

Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, qui est attendue en hausse modeste dans un marché attentif aux négociations sur la dette grecque et qui reste sous influence des rendements obligataires. Vers 08h15, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 avance de 0,41%.

* UNIBAIL-RODAMCO a annoncé vendredi la signature d'un accord avec le fonds de pension canadien Canada Pension Plan Investment Board (CPPIB) aux termes duquel ce dernier achètera une participation indirecte de 46,1% dans l'opérateur allemand de centres commerciaux mfi AG.

* RENAULT Le renforcement du pouvoir de l'Etat français sur Renault ne nécessite pas de modifier la structure de l'alliance du constructeur français avec le japonais Nissan, a déclaré lundi le PDG Carlos Ghosn.

* KERING. Gucci, Yves Saint Laurent et d'autres marques du groupe de luxe ont engagé des poursuites aux Etats-Unis contre le géant chinois de vente en ligne Alibaba, qu'elles accusent de proposer à la vente des contrefaçons.

* EDENRED - Jacques Stern, PDG d'Edenred a indiqué lundi à Reuters qu'il quittait le groupe de services prépayés pour devenir directeur général du leader mondial de la gestion de remboursement de TVA, la société suisse Global Blue.

* ORPEA, spécialiste de la prise en charge de la dépendance, a légèrement relevé lundi son objectif annuel de chiffre d'affaires après l'annonce de l'acquisition de la société allemande Celenus Kliniken.

* CREDIT AGRICOLE - Nomura a abaissé sa recommandation d'acheter à neutre sur la valeur.

* SOCIETE GENERALE. La commandante de police de la brigade financière chargée de l'enquête sur l'affaire Kerviel a dit lors d'une récente audition devant la justice avoir la certitude que la banque ne pouvait ignorer les agissements de l'ex-courtier, a-t-on appris dimanche de source policière, confirmant une information de Mediapart.

Contactée par Reuters, la Société générale n'était pas joignable dans l'immédiat pour réagir.

(Raoul Sachs, édité par Gilles Guillaume)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant