Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

le
0
LES VALEURS BANCAIRES À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS
LES VALEURS BANCAIRES À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris.

* VALEURS BANCAIRES - La Commission européenne compte attribuer à la Banque centrale européenne la charge de superviser la totalité du secteur bancaire de la zone euro, écrit le Süddeutsche Zeitung, citant le commissaire au Marché intérieur Michel Barnier.

Par ailleurs, Moody's Investors Service a fait savoir que la note à long terme "Baa3" de l'Espagne resterait sans doute sous surveillance avec implication négative jusqu'à la fin septembre.

* ESSILOR INTERNATIONAL a confirmé vendredi son objectif annuel de chiffre d'affaires après un premier semestre soutenu par de nouveaux produits et des acquisitions.

* MAUREL & PROM a publié des résultats semestriels en nette baisse, malgré un environnement plus favorable, le groupe n'ayant pas bénéficié de cessions d'actifs comme au premier semestre 2011.

* ILIAD - Sa nouvelle offre mobile a conquis un million d'abonnés au deuxième trimestre pour s'adjuger plus de 5% du marché français en l'espace de six mois et l'opérateur vise les 15% à moyen terme.

* AÉROPORTS DE PARIS a annoncé des résultats semestriels inférieurs aux attentes, pénalisés par une hausse des charges courantes, malgré une hausse du chiffre d'affaires tirée par les boutiques et restaurants.

* HERMÈS INTERNATIONAL a publié des résultats semestriels en forte hausse, portés par des ventes qui ont encore une fois témoigné de la capacité de résistance du groupe de luxe au ralentissement de l'économie mondiale.

* VIVENDI - Un organisme antitrust indépendant a exhorté jeudi les autorités américaines à bloquer le projet d'Universal Music Group, filiale de Vivendi, de racheter la musique enregistrée d'EMI pour 1,9 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros), jugeant qu'il donnerait à UMG une position dominante excessive.

* AIR FRANCE-KLM - La compagnie aérienne Air France s'apprête à lancer la construction de deux usines de maintenance en Chine, dont une à Shanghai, afin de conquérir un marché asiatique en pleine expansion, rapporte vendredi Le Parisien, précisant que l'annonce a été faite jeudi lors d'un Comité central d'entreprise.

Les compagnies régionales d'Air France, qui seront réunies au printemps 2013 au sein d'un même pôle, emploieront 64 navigants en moins sur une flotte réduite de sept appareils, a annoncé Air France jeudi.

* LAGARDÈRE s'est montré confiant jeudi dans sa capacité à améliorer nettement sa rentabilité au second semestre, après une première partie de l'année marquée par une stabilité de son chiffre d'affaires malgré un environnement publicitaire difficile.

En outre, le groupe est en train de reprendre ses discussions avec la direction de Canal+ en vue d'une reprise du processus d'introduction en Bourse de Canal+ France, a déclaré Dominique D'Hinnin, cogérant et directeur financier du groupe de médias.

* AREVA espère une relance du programme nucléaire chinois début 2013, a déclaré Luc Oursel, le président du directoire du groupe public français.

* MERSEN, ex-Carbone Lorraine, a déclaré jeudi s'attendre à une amélioration de l'environnement économique sur ses marchés à partir de 2013 après un premier semestre affecté par la crise en Europe et un déstockage dans le solaire en Chine.

* VRANKEN-POMMERY a fait état d'un rebond de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre grâce, notamment, à l'exportation de vins rosés.

* SOMFY compte sur un effet de base plus favorable au deuxième semestre et des réductions de coûts pour restaurer sa rentabilité après avoir enregistré une chute de son résultat net au premier.

* THEOLIA a annoncé une amélioration de ses performances opérationnelles au premier semestre, mais la hausse des frais financiers du spécialiste français de l'éolien ont creusé sa perte.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant