Les valeurs à suivre à l'ouverture de la Bourse de Paris

le
0
MICHELIN, VALEUR À SUIVRE MERCREDI À LA BOURSE DE PARIS
MICHELIN, VALEUR À SUIVRE MERCREDI À LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, attendue en baisse, au lendemain d'une hausse de 4,14% à la faveur d'une amélioration du climat des affaires allemand et d'un nouvel assouplissement de la politique monétaire chinoise alimentant les rachats à bon compte.

A 8h20, le contrat à terme sur le CAC 40 recule de 1,62%.

* AIRBUS GROUP. Airbus Helicopters a fait savoir mardi qu'il demanderait des explications au ministère japonais de la Défense après avoir perdu en juillet un appel d'offres pour un contrat militaire pour lequel il concourait avec un partenaire nippon.

* MICHELIN a annoncé mardi son entrée au capital de Luli Information Technology, start-up chinoise spécialisée dans le covoiturage, pour un montant non dévoilé.

* LVMH. Société Générale a relevé sa recommandation de "conserver" à "acheter", avec un objectif de cours à 182 euros.

* ORANGE. Citigroup a relevé sa recommandation de "neutre" à "achat", avec un objectif de cours de 18,30 euros contre 15,40 euros précédemment.

* EURONEXT a indiqué mardi avoir enregistré la veille des volumes d'activité record, avec notamment 550 millions d'ordres traités sur ses marchés au comptant, soit 22% de plus que le précédent record historique enregistré en janvier.

* GAMELOFT. JP Morgan a relevé son objectif de cours de 3,50 euros à 4,0 euros, avec une recommandation "neutre".

* CERENIS, biotech spécialisée dans le traitement des maladies cardiovasculaires et métaboliques, a quasiment doublé sa perte opérationnelle à 6,303 millions d'euros au premier semestre. L'action a clôturé à 12,43 euros mardi, en dessous de son prix d'IPO fin mars (12,70 euros).

* MAUNA KEA a annoncé mardi la publication des résultats d'une nouvelle étude sur une utilisation de l'endomicroscopie avec son dispositif Cellvizio dans la revue à comité de lecture Neurosurgery montrant que cette technique pourrait permettre aux neurochirurgiens de cibler la tumeur avec plus de précision tout en protégeant les tissus sains.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Cyril Altmeyer)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant