Les vaccins ont peu d'effets indésirables

le
0
L'Institut américain de médecine a passé en revue plus de 1000 études sur 8 vaccins courants. Leurs conclusions sont plutôt rassurantes.

Asthme, paralysies, autisme : les vaccins sont régulièrement accusés d'effets secondaires gênants, voire dramatiques. Au point que les parents hésitent de plus en plus à immuniser leurs enfants, par crainte de les livrer à la maladie plutôt que de les en protéger. Pour la première fois depuis 1994, l'Institut de médecine américain (IOM), qui dépend de l'Académie des sciences, publie un rapport très documenté sur les risques liés à huit vaccins fréquemment administrés. Cette synthèse de plus d'un millier d'études montre que les effets secondaires graves causés à la suite d'injections restent très rares.

Les vaccins étudiés sont ceux qui protègent contre la grippe saisonnière (H1N1 exclu), l'hépatite B, le papillomavirus (responsable notamment du cancer du col de l'utérus), l'hépatite A, les méningites, le triplé rougeole-oreillons-rubéole (ROR), le tétanos ou encore la varicelle (non inscrit au calendrier vaccinal en France).

Les experts ont étudiü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant