Les vacances de la Toussaint perturbées par les pénuries

le
0
A la veille des premiers départs, les professionnels du tourisme n'observent pas encore d'annulation massive. Mais les premiers effets de la pénurie de carburant et des grèves se font sentir sur les réservations de dernière minute.

Comment partir en vacances sans essence? C'est la question que beaucoup se posent à la veille du début des vacances de la Toussaint. Traditionnellement, celle-ci ne sont pas celles qui enregistrent les taux de réservations les plus élevés. Mais la pénurie de carburant et les perturbations et grèves répétées à la SNCF renforcent un attentisme chez les clients, déjà de plus en plus enclins à réserver au dernier moment. Résultat, encore peu d'annulations, mais des réservations qui se tassent depuis quelques jours.

Ainsi, le PDG du tour-opérateur Voyageurs du Monde, Jean-François Rial note que la «forte croissance des réservations observée depuis début septembre stagne depuis trois ou quatre jours». «Les clients qui avaient déjà décider de partir le font. Les autres retardent leur inscription», analyse-t-il.

Chez Odalys, numéro deux de l'hébergement touristique en France, le constat est le même. «Un ralentissement des prises de commandes est observé depuis

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant