Les vacances d'été séduisent plus que l'année dernière

le
0

VIDÉO - Plus d'Européens veulent partir en vacances cet été. Les Français ne comptent pas dépenser plus qu'avant (892 euros en moyenne) et s'inquiètent davantage de la sécurité.

Les vacances d'été reviennent en grâce dans le coeur des Européens. Pas moins de 60% prévoient de partir en vacances cet été, soit six points de plus qu'en 2014, d'après le baromètre Ipsos-Europ Assistance publié ce mercredi. C'est la première fois depuis trois ans que les intentions de départ connaissent une hausse. En France, elles gagnent cinq points à 63%. L'augmentation est encore plus nette en Espagne (+18 points à 60%), en Italie (+8 points à 60%) ou en Belgique (+10 points, à 57%).

Le budget, lui, n'augmente que dans les pays pays disposant déjà des budgets vacances les plus élevés, comme l'Allemagne et l'Autriche. Selon une étude Sofinscope (Baromètre Opinion Way pour Sofinco et Airbnb) publiée la semaine dernière, seuls 9% des Français envisagent de dépenser plus cette année pour les vacances d'été, à cause d'un projet de vacances plus ambitieux que les années précédentes et de l'allongement de la durée du séjour. La majorité (69%) choisissent de partir deux semaines ou plus. En moyenne, les Français dépenseront 892 euros pour leurs vacances d'été (contre 889 euros en 2014), dont 29% seront dédiés au logement, 27% à la nourriture, 24% aux transports et 20% aux loisirs.

«Comme nous l'observons depuis plusieurs mois (...), la maîtrise des budgets reste une préoccupation forte des ménages français», explique Didier Bourdonnais, directeur marketing et communication clients de CA Consumer Finance France, dans un communiqué. «Nous constatons néanmoins cette année un changement important sur le budget dédié aux vacances d'été: les Français veulent se faire plaisir! Ainsi, les loisirs sur place marquent une augmentation de 10 points par rapport à 2014 et représentent 35 % du budget global dédié aux vacances.»

La sécurité inquiète

Les Français sont toutefois 38%, soit dix points de plus qu'en 2014, à se déclarer très préoccupés par la sécurité, sous l'effet des attentats à Paris en janvier, d'après le baromètre Ipsos-Europ Assistance. Les Italiens le sont aussi (+18 points à 44%).

Presque 80% des Européens prévoient de rester au sein des frontières de l'Europe, avec en tête des pays visités la France, l'Italie et l'Espagne. Comme l'année dernière, 62% envisagent un séjour balnéaire, mais la montagne continue de gagner du terrain, avec 20% des intentions de départs contre 18% en 2014 et 14% en 2013.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant