Les œuvres d'art sont-elles un bon placement ?

le
0

L'art fait partie des investissements atypiques dont nombre de personnes sont friandes. Du point de vue de la fiscalité, le placement est très intéressant. Mais ce n'est pas le seul critère à prendre en compte.

Investir dans les oeuvres d'art
Investir dans les oeuvres d'art

Une fiscalité attractive

Investir dans l'art peut se révéler lucratif. Le placement est très intéressant, grâce à divers critères.
D'abord, parce que toute transaction inférieure à 5 000 euros n'est pas taxée. Au-delà, la plus-value réalisée par le vendeur est taxée à 19%, auxquels on ajoutera les prélèvements sociaux.
Mais surtout, contrairement à nombre d'autres biens précieux, l'art n'est pas inclus dans l'impôt sur la fortune (ISF). En 2014, un amendement proposait de l'y intégrer, mais il a été refusé. Le secteur conserve donc une attractivité certaine. Si vous souhaitez y investir, vérifiez cependant qu'un autre texte de loi n'est pas passé entretemps.
Notez toutefois que depuis la création de l'ISF dans les années 1980, celui-ci n'a jamais concerné le secteur de l'art.

Attention à l'effet de mode

Si les œuvres d'art constituent un bon placement du point de vue fiscal, il n'en reste pas moins un investissement risqué.
Lorsque l'on investit dans des actions, par exemple, la valeur dépend avant toute chose de la situation de l'entreprise. Si celle-ci est défaillante, les actions perdent leur valeur.
Dans le domaine de l'art, le principe est différent, puisque la valeur ne correspond pas aux marchés financiers, mais tout simplement à la mode. Ainsi, un type d'art peut être prisé aujourd'hui, et ne plus trouver preneur dans deux ans. C'est donc un secteur périlleux par nature, car grandement aléatoire.
Ceci étant, il faut rappeler que le marché de l'art, dans son ensemble, s'agrandit et s'internationalise. Au début des années 1960, la France disposait de la majorité des parts du secteur. Aujourd'hui, elle représente 4%.

Qu'entend-on par « œuvre d'art » ?

La notion d'« oeuvre d'art » peut sembler abstraite. Pourtant, aux yeux de la loi, c'est un élément relativement précis. Cela comprend notamment :

  • - Les tapis et tapisseries ;
  • - Les tableaux ;
  • - Les sculptures ;
  • - Les objets de plus de 100 ans d'âge.
Cette liste n'est pas exhaustive. La liste complète est mise à disposition par le gouvernement, en suivant ce lien http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/6609-PGP.html.

Trucs et astuces

Dans le secteur de l'art, les experts recommandent avant tout de se faire plaisir, et d'acquérir des objets pour leur côté esthétique. Si vous êtes un néophyte, n'ayez pas peur de recourir à un professionnel du secteur : il vous aiguillera sur les tendances actuelles et à venir.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant