Les USA vont restituer 17% des terres qu'ils occupent à Okinawa

le
0
    TOKYO, 29 juillet (Reuters) - L'armée américaine a décidé de 
restituer 17% des terres qu'elle occupe sur l'île japonaise 
d'Okinawa, où sa présence est très mal vécue par les habitants.  
    "Nous respectons les sentiments des habitants d'Okinawa qui 
pensent que nous devons réduire notre présence", a déclaré le 
général Lawrence D. Nicholson, le commandant américain de l'île, 
dans un communiqué.  
    Une fois réalisée la construction de nouveaux héliports, 
a-t-il poursuivi, l'armée américaine restituera à l'Etat 
japonais 4.000 hectares de terres, soit 17% de la zone sous son 
contrôle, ce qui représentera la plus importante rétrocession de 
territoire depuis le début de l'occupation de l'île par les 
Etats-Unis en 1972.   
    Okinawa est une base stratégique de l'armée américaine en 
Asie. Elle abrite 30.000 militaires répartis dans plusieurs 
bases qui couvrent un cinquième de la superficie de l'île.  
    Le ressentiment de la population locale à l'encontre de la 
présence militaire américaine a été alimenté récemment par 
l'arrestation d'un civil travaillant sur l'une des bases dans le 
cadre de l'enquête sur le meurtre d'une jeune Japonaise de 20 
ans. Le général Nicholson a décrété 30 jours de deuil après le 
meurtre et interdit temporairement aux Marines de boire de 
l'alcool hors de leur base.  
    Après le viol d'une écolière japonaise par trois militaires 
américains en 1996, il avait été convenu entre Washington et 
Tokyo que l'armée américaine transférerait des troupes hors 
d'Okinawa ou déplacerait ses militaires dans les zones les moins 
peuplées de l'île. 
 
 (Tim Kelly; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant