Les USA veulent des sanctions de l'Onu contre le Soudan du Sud

le
0

NATIONS UNIES, 5 novembre (Reuters) - La délégation américaine aux Nations unies a informé mardi les membres du Conseil de sécurité de son intention de présenter un projet de résolution établissant des sanctions internationales contre le Soudan du Sud. "Cette résolution mettra en place un mécanisme visant les individus qui portent atteinte à la stabilité politique du Soudan du Sud et qui violent des droits humains", a déclaré un responsable américain sous le sceau de l'anonymat. L'établissement de sanctions au niveau de l'Onu, a-t-il souligné, montrera la volonté de la communauté internationale de mettre fin à la guerre civile. Les Etats-Unis ont pour leur part commencé en mai dernier à instaurer des sanctions à l'encontre de certains ressortissants du Soudan du Sud. Les Etats-Unis, a ajouté ce responsable, estiment que des "mesures ciblées" sont nécessaires pour aider à la cessation des hostilités et à l'établissement d'un accord de paix. Il n'a pas dit quand le texte du projet serait distribué au Conseil de sécurité ni quand il serait soumis au vote. Le conflit, qui a éclaté en décembre dernier, a fait plus de 10.000 morts et plus d'un million de déplacés dans ce pays de 11 millions d'habitants, indépendant seulement depuis 2011. Le président du Soudan du Sud Salva Kiir et le chef rebelle Riek Machar doivent poursuivre les négociations de paix sous l'égide de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (Igad), un groupement régional associant huit pays est-africains, a dit le responsable américain qui a qualifié les progrès en la matière d'"insuffisants". "Cette résolution sera une première étape en augmentant la pression sur toutes les parties et envoyant un message fort que ceux qui sont les plus responsables de la crise politique et humanitaire au Soudan du Sud soient tenus pour responsables", a-t-il ajouté. (Louis Charbonneau et Michelle Nichols; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant