Les USA se paient l'Allemagne

le
0
Les USA se paient l'Allemagne
Les USA se paient l'Allemagne

En recevant les Etats-Unis, les Allemands savaient qu'il ne s'agissait que d'un match amical. Un peu trop, peut-être. Alors forcément, les joueurs de Löw ont fini par se faire punir, 2-1.

Allemagne 1-2 Etats-Unis

Buts : Götze (12e) pour l'Allemagne / Diskerud (41e), Wood (87e) pour les Etats-Unis

Les matchs amicaux ont ça de beau qu'ils peuvent voir deux nations diamétralement opposées en terme de niveau se tenir tête. Championne du monde en titre, l'Allemagne n'aurait dû faire qu'une bouchée des Etats-Unis, mais sur un faux rythme, avec des joueurs soucieux de ne pas partir en vacances avec des béquilles, la donne n'est plus vraiment la même. Alors quand Bobby Wood déclenche une splendide frappe du gauche à trois minutes de la fin du temps réglementaire, c'est bien pour offrir une victoire historique aux Etats-Unis. Et si l'enjeu est inexistant, les Ricains peuvent exulter : ils viennent de se payer un champion du monde.

Un duel plutôt équilibré


Malgré une équipe largement remaniée, c'est bien l'Allemagne qui prend le contrôle des opérations dans ce début de match. Mais après dix minutes bien maîtrisées par la Mannschaft, ce sont pourtant les Etats-Unis qui se créent la première grosse occasion avec une belle frappe de Diskerud (presque disque dur) qui vient flirter avec la transversale de Zieler. Une alerte qui ne fait que réveiller la force de frappe allemande, et après un bon travail de Patrick Herrmann, Mario Götze ouvre tranquillement le score d'un plat du pied (12e).

Les locaux reprennent leur domination et Schürrle voit sa frappe venir titiller les bois gardés par Guzan (19e). Si le match est amical, le tacle de Williams sur Gündogan est loin de l'être mais l'Américain ne récolte qu'un carton jaune pour son intervention plus que musclée (30e). Derrière, l'Allemagne baisse le rythme et les USA en profitent pour se faire plus insistants sur les phases offensives. Peu avant la mi-temps, Bradley délivre une merveille de passe en profondeur à destination de Diskerud qui réalise l'enchaînement parfait : contrôle de la poitrine/reprise de volée à la Luis Fernandez. 1-1, les visiteurs reviennent dans la partie de fort belle manière (42e).





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant