Les USA sanctionnent des soutiens du régime syrien

le , mis à jour à 20:46
1
 (Actualisé avec précisions sur les personnes visées) 
    WASHINGTON, 25 novembre (Reuters) - Les Etats-Unis ont 
imposé des sanctions à quatre individus et six sociétés 
soutenant le régime du président syrien Bachar al Assad, 
notamment en l'aidant à acheter du pétrole à l'Etat islamique, a 
annoncé mercredi le département américain du Trésor. 
    Les entreprises américaines ont interdiction d'entretenir 
des relations commerciales avec ces personnes physiques et 
morales, parmi lesquelles figure une banque russe, dont les 
avoirs vont être gelés. 
    L'homme d'affaires syrien George Hassouani est également 
concerné pour avoir "servi d'intermédiaire" entre le régime 
syrien et l'EI pour l'achat de pétrole, précise le département 
du Trésor. La compagnie d'ingénierie et de construction qu'il 
dirige est visée elle aussi.  
    L'Union européenne a sanctionné George Hassouani en mars. Il 
avait alors nié avoir transporté du pétrole de l'EI pour le 
compte de Damas.    
    Le Trésor américain a également sanctionné Moudalal Khouri 
qui a, selon lui, aidé le gouvernement syrien ou agi pour son 
compte et celui de la banque centrale. Il représente en outre 
les intérêts de Damas en Russie, précise-t-il.  
     Kirsan Ilioumjinov, riche homme d'affaires et président de 
la Fédération internationale d'échecs figure également sur la 
liste pour avoir coopéré avec le gouvernement syrien.  
    Les sanctions touchent également la Russian Financial 
Alliance Bank, dont Moudalal Khouri et Kirsan Ilioumjinov sont 
les dirigeants.  
    A Moscou, le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï 
Riabkov a exprimé l'incompréhension du gouvernement russe et a 
invité les Etats-Unis à en finir avec les "jeux géopolitiques".  
    "Il s'agit clairement d'un nouveau moment délicat dans les 
relations" avec Washington, a-t-il déclaré, selon l'agence de 
presse Ria. 
     Kirsan Ilioumjinov a lui aussi nié les allégations du 
Trésor américain. "Je tiens à souligner que je n'ai jamais eu 
aucun intérêt commercial en Syrie ou en Iran", a-t-il déclaré à 
l'agence de presse Interfax. Selon Ria, il doit se rendre aux 
Etats-Unis la semaine prochaine pour finaliser l'organisation 
des championnats du monde d'échecs 2016, qui doivent avoir lieu 
à New York.    
 
 (Bureau de Washington; Pierre Sérisier et Jean-Philippe Lefief 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le mercredi 25 nov 2015 à 19:10

    Et ils osent prétendre lutter contre Daech ! Heureusement qu'il y a les Russes ! Turcs et Etats-uniens sont des fourbes.