Les USA s'apprêtent à vendre deux frégates à Taiwan-sources

le
0
    WASHINGTON, 15 décembre (Reuters) - L'administration 
américaine devrait autoriser dès cette semaine la vente à Taiwan 
de deux frégates équipées de missiles guidés en dépit de 
l'opposition chinoise à cet accord, indiquent des sources au 
sein du Congrès, lundi. 
    "Nous nous attendons à une annonce dès cette semaine", a dit 
un conseiller parlementaire républicain. Un autre conseiller a 
estimé pour sa part que l'annonce par l'administration pouvait 
avoir lieu "à tout moment". 
    Il s'agit de la première vente d'armements des Etats-Unis à 
Taiwan depuis quatre ans, soit la plus longue période de carence 
en ce domaine depuis quatre décennies. 
    Le Congrès a voté en décembre 2014 un texte de loi 
autorisant la vente de quatre frégates de classe Perry à Taiwan. 
Dans un premier temps, le gouvernement taiwanais a l'intention 
d'acquérir deux bâtiments pour un montant de 176 millions de 
dollars et va évaluer la nécessité d'en acheter deux autres. 
    Barack Obama a promulgué le texte approuvé par le Congrès 
mais n'a pas pour l'instant informé les parlementaires de la 
décision de son administration sur ce sujet dans le cadre de 
l'engagement pris par Washington d'aider Taipei à disposer d'une 
force de dissuasion militaire crédible. 
    Les ventes américaines d'armes à Taiwan font toujours 
l'objet de fermes condamnations de la part de la Chine, qui 
considère ce pays comme une province rebelle. 
    Observateurs et analystes estiment que pour l'instant 
l'administration Obama a retardé le processus afin de maintenir 
une relation de travail stable avec Pékin. 
    Un porte-parole de l'ambassade de Chine aux Etats-Unis a 
réaffirmé vendredi que son pays "était fermement opposé à toute 
vente d'armes" américaines à Taiwan. 
    "Nous exhortons le gouvernement américain à cesser de vendre 
des armes à Taiwan afin d'éviter de pénaliser les relations 
sino-américaines et troubler la mise en oeuvre pacifique de 
relations dans le détroit" de Taiwan, a déclaré le porte-parole. 
    Les autorités chinoises avaient fait part de leur 
mécontentement en octobre lorsque les Etats-Unis avaient déployé 
un destroyer équipé de missiles guidés près de l'île et des 
bombardiers B-52 le mois suivant. 
    Ces ventes interviennent à un moment de tension entre 
Washington et Pékin, les Etats-Unis reprochant la politique 
expansionniste menée par le gouvernement chinois en mer de Chine 
du Sud. 
    Des élections sont prévues le mois prochain à Taiwan et le 
parti soutenant l'indépendance à l'égard de la Chine devrait 
l'emporter. 
     
 
 (Paytricia Zengerle et David Brunnstrom; Pierre Sérisier pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant