Les USA refusent de revenir en première ligne en Libye

le
0
L'Otan a réclamé jeudi plus d'avions pour poursuivre les raids contre les forces loyales à Kadhafi. A Tripoli, le «Guide suprême» a fait une sortie dans les rues retransmise à la télévision nationale.
o L'Otan reste divisée sur sa stratégie

Les ministres des Affaires étrangères des pays de l'Otan, réunis à Berlin jeudi, ont laissé apparaître des divergences malgré un objectif commun affirmé la veille à Doha : faire chuter Kadhafi. Paris et Londres, dont les dirigeants se sont rencontrés mercredi soir à l'Elysée, prônent notamment l'intensification des opérations aériennes contre les troupes du colonel. Evoquant les appels lancés par le CNT pour que la coalition lui fournisse des armes, l'Elysée a fait savoir que la France avait décidé de ne pas y répondre.

Le secrétaire général de l'Alliance, qui doute que le conflit puisse être réglé militairement, a néamoins assuré que l'Otan continuerait à défendre les civils libyens «aussi longtemps que nécessaire». Anders Fogh Rasmussen a également réclamé quelques avions supplémentaires pour mener les attaques au sol. Le retrait d'une cinquantaine de chasseurs-bombardiers américains le 4 avril n'a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant