Les USA piégés par quelques fanatiques anti-islam

le
1
Les cinéastes amateurs de L'Innocence des musulmans vivaient dans leur paranoïa. Jusqu'à ce qu'Internet leur offre un public.

Depuis mardi, des reporters courent la Californie à la recherche d'un mystérieux Sam Bacile. Qui est donc cet homme dont le nom apparaît sous l'orthographe Sam Bassiel au titre de producteur dans le générique de L'Innocence des musulmans, brûlot islamophobe qui a enflammé le Moyen-Orient après sa traduction en arabe à l'approche du 11 septembre?

Interviewé par l'agence AP et le Wall Street Journal , le dénommé Bacile - qui n'est jamais apparu devant les caméras - a commencé par se présenter comme un «Juif israélo-américain de Californie», travaillant dans l'immobilier, et dont le but était de faire «un film politique» destiné à montrer que «l'islam est le mal». Il a prétendu avoir levé 5 millions de dollars auprès de «100 donateurs juifs», information qui paraissait fort étrange vu le caractère pathétiquement amateur du film. Les autorités israéliennes ont rapidement clarifié qu'aucun citoyen Sam Bacile n'avait pu être retrouvé. Les journalis

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • speedy36 le samedi 15 sept 2012 à 15:38

    avec la complicité de youtube et le monde musulman s'enflamme, c'est un cas unique dans l'histoire, un film nul, et monté en épingle par des salaphistes (excusez pour l'orthographe) pour démontrer comment on dénigre l'islam en occident - - les pays arabes sont au pied du mur, ils vont devoir les combattre, tot ou tard ou sinon, ils seront débordés, si cela n'a jamais pas commencé