Les USA modifient leur programme d'exemption de visa

le
0
 (Actualisé avec détails, Congrès) 
    WASHINGTON, 30 novembre (Reuters) - La Maison blanche a 
annoncé lundi que le programme qui permet actuellement aux 
ressortissants de 38 pays d'entrer aux Etats-Unis sans visa 
serait modifié afin de renforcer la sécurité, en réaction aux 
attentats du 13 novembre en France.  
    Le département de la Sécurité intérieure va recueillir 
davantage d'informations sur les voyageurs ayant effectué de 
précédentes visites dans "des pays constituant un havre 
terroriste", cette mesure prenant effet immédiatement. 
    Il va également étudier des systèmes innovants de collecte 
d'informations biométriques, telles que les empreintes 
digitales, auprès des voyageurs bénéficiant de ce programme 
d'exemption de visa (Visa Waiver Program, VWP).   
    Le ministère, ajoute la Maison blanche dans un communiqué, 
va également demander au Congrès des pouvoirs supplémentaires, 
notamment la possibilité de relever très fortement, de 5.000 à 
50.000 dollars, les amendes infligées aux compagnies aériennes 
qui ne vérifient pas correctement les données figurant dans les 
documents de voyage.  
    L'administration américaine souhaite également étendre des 
pratiques de contrôles préalables au départ d'aéroports 
étrangers. Dans le cadre de ce "Preclearance Program", des 
douaniers américains collecteraient et contrôleraient les 
données biométriques des voyageurs avant qu'ils n'embarquent sur 
des vols à destination des Etats-Unis. 
    Une réunion est parallèlement programmée ce mardi à la 
Chambre des représentants pour travailler à une traduction de 
ces mesures dans la loi. Kevin McCarthy, qui dirige le groupe 
des élus républicains majoritaire à la Chambre, a précisé qu'il 
souhaitait que le texte soit adopté "d'ici la fin de l'année". 
    McCarthy a précisé à la presse que les législateurs 
voulaient notamment s'assurer que les autorités des pays dont 
les ressortissants sont exemptés de visa transmettront à 
Interpol toutes les données relatives à des vols ou des pertes 
de passeport. 
    Chaque année, on estime à 20 millions le nombre de 
ressortissants de ces pays, dont la France et la 
Grande-Bretagne, se rendant aux Etats-Unis. 
 
 (Roberta Rampton et Mark Hosenball; Jean-Stéphane Brosse et 
Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant