Les USA menacent les intérêts russes et iraniens, dit Khamenei

le
1

par Bozorgmehr Sharafedin DUBAI, 23 novembre (Reuters) - La politique menée par les Etats-Unis au Moyen Orient menace les intérêts iraniens et russes, a déclaré lundi le guide suprême de la Révolution, l'ayatollah Ali Khamenei, qui a appelé lors d'une visite du président Vladimir Poutine au renforcement des liens entre Moscou et Téhéran. "Les Américains ont une stratégie conspiratrice établie sur le long terme et ils cherchent à dominer la Syrie puis toute la région (...). C'est une menace pour tous les pays, tout particulièrement pour la Russie et pour l'Iran", a déclaré Ali Khamenei en marge d'un sommet du Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG), selon son site internet. "Les Etats-Unis s'efforcent désormais d'atteindre politiquement les objectifs qu'ils ont échoué à atteindre militairement", a-t-il poursuivi, évoquant les discussions sur la Syrie organisées à Vienne. Les puissances impliquées dans le dossier syrien réunies samedi 15 à Vienne ont esquissé une feuille de route vers un règlement politique du conflit sans toutefois aplanir leurs désaccords sur le sort de Bachar al Assad. ID:nL8N13A006 Ali Akbar Velayati, principal conseiller d'Ali Khamenei, a qualifié la rencontre entre les deux hommes de "sans précédent" dans l'histoire des deux pays. Ils ont plaidé en faveur d'un renforcement des liens commerciaux entre les deux nations. Le président iranien, Hassan Rohani, a dit à ce sujet que Téhéran souhaitait une coopération plus étroite dans les secteurs de l'énergie, de la banque et des transports. Signe du net réchauffement des relations entre Téhéran et Moscou, un décret présidentiel russe publié lundi a assoupli les restrictions sur les exportations de matériel et de technologies nucléaires vers la République islamique, a fait savoir le Kremlin. ID:nL8N13I2KM Début novembre, la Russie a signé avec l'Iran un contrat portant sur la livraison des systèmes de défense aériens S-300. Les deux pays mènent des actions militaires conjointes destinées à soutenir le régime de Bachar al Assad. Appuyées par des frappes aériennes russes, des centaines de soldats iraniens se trouvent en Syrie depuis septembre où ils participent à une vaste opération militaire gouvernementale dans l'ouest et le nord-ouest syrien. (Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le lundi 23 nov 2015 à 23:25

    comme en europe depuis 1945, pour rétablir la paix en orient, il faut établir un équilibre de la terreur atomique entre l'Iran et Israël qui a déjà la bombe. Autrement, Netaniaou continuera de déstabiliser la région en toute impunité.