Les USA livrent à nouveau des munitions aux rebelles syriens-sce

le
0
    WASHINGTON, 17 décembre (Reuters) - Les Etats-Unis ont livré 
de nouveaux stocks de munitions aux rebelles syriens dans la 
préparation d'une difficile bataille contre l'Etat islamique 
pour la conquête de la ville de Chadadi, localité stratégique 
pour les djihadistes en Syrie. 
    Ces munitions, ont indiqué des responsables américains 
s'exprimant sous couvert d'anonymat, ont été acheminées en Syrie 
par voie terrestre au cours des derniers jours et livrées aux 
forces rebelles en lutte dans le nord du pays. 
    Il s'agirait de la troisième livraison de munitions à 
l'armée arabe syrienne depuis les premiers parachutages de ce 
genre en octobre. 
    Ces forces combattantes ont fait alliance avec les 
peshmergas kurdes dans le nord de la Syrie et les premières 
livraisons américaines avaient provoqué le mécontentement de la 
Turquie, opposée à toute initiative de nature à renforcer les 
miliciens de l'YPG (Unités de protection du peuple). 
    L'armée arabe syrienne compte environ 5.000 soldats qui, 
avec les Kurdes et d'autres groupes rebelles, ont formé 
l'alliance des Forces démocratiques syriennes en lutte contre 
l'EI. 
    Les combattants de cette alliance se prépareraient à mener 
une offensive sur Chadadi située sur un noeud routier 
stratégique pour les djihadistes. Une prise de cette 
agglomération aurait pour conséquence de contribuer à 
l'isolement de Rakka, la capitale du califat autoproclamé par 
Daech. 
    Le colonel Steve Warren, porte-parole de la coalition 
internationale anti-EI basée à Bagdad, a précisé que les 
activistes utilisaient Chadadi comme lieu de stationnement 
d'armes, d'équipements et de personnels à partir duquel ils 
étaient déployés sur le terrain. 
    Warren n'a pas fait de commentaires sur des opérations 
américaines de ravitaillement mais a rappelé l'engagement pris 
par les Etats-Unis en ce domaine. 
    Le Pentagone s'est également refusé à s'exprimer sur ce 
sujet, se retranchant derrière la position de Barack Obama qui a 
estimé que le soutien aux forces combattantes en Syrie était au 
coeur de la stratégie de lutte contre l'Etat islamique. 
     
     
     
     
 
 (Phil Stewart; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant