Les USA expulsent un ancien général salvadorien accusé de crimes

le
0

SAN SALVADOR, 9 avril (Reuters) - Un ancien général salvadorien, accusé de violations de droits de l'homme, est arrivé mercredi à San Salvador après avoir échoué à obtenir l'asile aux Etats-Unis, dont il a été expulsé. Carlos Vides, ministre de la Défense et chef de la garde nationale au plus fort de la guerre civile qui a fait rage à El Salvador entre 1980 et 1992, est accusé d'avoir ordonné des meurtres et des actes de torture ainsi que d'avoir fait obstruction à la justice. Agé de 78 ans, Carlos Vides ne sera pas poursuivi à El Salvador en raison d'une loi d'amnistie couvrant les crimes perpétrés pendant la guerre civile. Le conflit a fait quelque 75.000 morts, auxquels s'ajoutent 8.000 disparus. Carlos Vides vivait en Floride depuis 1989. Un tribunal américain a lancé la procédure d'expulsion le visant en 2009, au motif que l'Etat fédéral américain n'offre pas l'asile à toute personne impliquée dans des violations des droits de l'homme. (Nelson Renteria, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant