Les USA évoquent d'autres sanctions en cas de tir de missile nord-coréen

le
0

WASHINGTON, 17 septembre (Reuters) - D'autres sanctions pourraient être prises si la Corée du Nord procède à un nouveau tir de missile, a déclaré jeudi un haut responsable du ministère américain de la Défense, David Shear. Le commandant en chef des forces américaines dans le Pacifique, l'amiral Harry Harris, s'est pour sa part déclaré favorable au déploiement d'un système américain antimissile en Corée du Sud. Les deux hommes étaient entendus par la commission des Services armés du Sénat américain. L'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA a fait état cette semaine de préparatifs en vue du lancement d'une fusée spatiale, ce qui pourrait en fait, selon Washington, masquer le futur lancement d'un missile balistique. "Nous allons contacter nos partenaires des pourparlers à six et voir quelles nouvelles pressions nous pourrions exercer sur la Corée du Nord si jamais elle décidait d'effectuer un tel lancement", a déclaré David Shear, secrétaire adjoint à la Défense. "De nouvelles sanctions constitueraient une possibilité", a-t-il ajouté. L'amiral Harris a dit qu'en tant que commandant en chef dans le Pacifique il considérait la Corée du Nord comme la principale menace dans la région. Il s'est prononcé à titre personnel pour le déploiement en Corée du Sud du système de défense antimissile THAAD (Terminal High Altitude Area Defense), une idée que critiquent la Chine et la Russie. (David Brunnstrom et David Alexander, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant