Les USA et Séoul engagent le Nord à cesser toute activité nucléaire

le
0

SEOUL, 2 novembre (Reuters) - Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter et son homologue sud-coréen Han Min-koo ont appelé lundi la Corée du Nord à stopper immédiatement toutes les activités liées à son programme nucléaire. Dans un communiqué conjoint publié à l'occasion de la venue à Séoul du chef du Pentagone, les deux responsables préviennent que leurs pays n'auront aucune tolérance pour toute nouvelle provocation militaire de la part du régime de Pyongyang et font part de leur "grave inquiétude" face à l'intention du Nord de procéder à un nouvel essai d'une bombe atomique et de tester un missile de longue portée. Evoquant la zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux Corées et l'attaque en 2010 contre un bâtiment de la marine sud-coréenne, le Cheonan, Carter a souligné lors d'une conférence de presse conjointe que "ces deux éléments sont un triste rappel que la Corée du Nord est une menace très proche, dangereux et permanente pour la sécurité de la péninsule et de la région". Le pouvoir nord-coréen a démenti toute implication dans le naufrage du Cheonan. Les deux ministres sont parallèlement convenus de renforcer la coopération bilatérale dans les domaines de l'espace et du cyberespace. L'objectif est d'améliorer la sécurité d'infrastructures critiques, notamment les systèmes d'information. Les Etats-Unis comptent quelque 28.500 soldats en Corée du Sud. (Yeganeh Torbati et Jack Kim; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant