Les USA enquêtent sur des soupçons de bavures en Irak et Syrie

le
0

WASHINGTON, 7 janvier (Reuters) - L'armée américaine a annoncé mardi avoir reçu 18 plaintes pour des morts présumées de civils dans des frappes aériennes contre les djihadistes du groupe Etat islamique en Irak et en Syrie et en avoir déjà écarté 13 jugées peu crédibles. Le Pentagone a promis par le passé d'enquêter sérieusement sur tous les soupçons de bavures. "Nous appliquons des procédures très strictes pour choisir nos cibles afin d'éviter en priorité les pertes civiles", a dit mardi le sergent Sheryl Lawry, porte-parole du Commandement central de l'armée américaine (CentCom). Selon elle, neuf des plaintes reçues jusqu'à présent par l'US Army concernaient des bombardements en Syrie et les neuf autres des frappes en Irak. Treize de ces plaintes ont été écartées en raison du peu d'éléments venant les étayer et les cinq autres font l'objet d'une enquête approfondie, a-t-elle ajouté. Les Etats-Unis avaient lancé à la date du 6 janvier 1.350 raids aériens contre des positions de l'Etat islamique, 687 en Irak et 663 en Syrie. Les autres pays de la coalition avaient mené dans le même temps 309 frappes, dont 237 en Irak, a indiqué une porte-parole du Pentagone. Les opérations militaires contre les djihadistes ont débuté en août après leur offensive éclair dans le nord de l'Irak. (David Alexander; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant