Les USA d'accord pour ne pas parler d'Assad, selon Moscou

le
0
    MOSCOU, 25 mars (Reuters) - Les Etats-Unis ont accepté la 
position russe selon laquelle l'avenir du président Bachar al 
Assad ne doit pas encore être abordé dans le cadre des 
négociations sur la crise syrienne, a déclaré vendredi le 
vice-ministre russe des Affaires étrangères.  
    "Globalement, le processus politique en cours est devenu 
possible parce que Washington a compris notre principe de base 
selon lequel l'avenir du président syrien ne doit pas être à 
l'ordre du jour à ce stade", a expliqué Sergueï Riabkov, au 
lendemain de la visite de John Kerry à Moscou. 
    Le sort de Bachar al Assad, dont le départ est un préalable 
aux yeux de l'opposition, est le point le plus épineux des 
discussions indirectes entamées à Genève sous l'égide de l'Onu. 
    L'émissaire des Nations unies Staffan de Mistura a invité 
cette semaine les parrains russe et américain de la conférence à 
faire pression sur les délégations pour sortir de l'impasse et 
le secrétaire d'Etat américain a promis jeudi à Moscou de faire 
le nécessaire pour amener le président "à prendre les bonnes 
décisions".   
 
 (Maria Kiselyova et Alendrer Winning, Jean-Philippe Lefief pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant