Les USA contre une visite taïwanaise en mer de Chine méridionale

le
1
    TAIPEI, 27 janvier (Reuters) - La visite prévue du président 
sortant taïwanais Ma Ying-jeou dans l'île d'Itu Aba en mer de 
Chine méridionale est "tout à fait regrettable" et ne fera rien 
pour résoudre les différends dans la région, ont fait savoir 
mercredi les Etats-Unis. 
    La visite du président Ma fait suite à la victoire à 
l'élection présidentielle du 16 janvier de Tsai Ing-wen, 
dirigeante du Parti démocratique progressiste (DPP) favorable à 
l'indépendance de l'île vis-à-vis de la Chine.  
    Les services de Ma Ying-jeou ont annoncé que le président 
sortant, qui quittera ses fonctions en mai, se rendra à Itu Aba 
jeudi pour présenter aux habitants de l'île ses voeux pour le 
Nouvel An chinois. L'île, que les Taïwanais appellent Taïping, 
fait partie de l'archipel des Spratleys. Elle est principalement 
peuplée de gardes-côtes et de spécialistes de l'environnement. 
    Cette visite a suscité la colère de l'American Institute in 
Taiwan (AIT), qui sert aux Etats-Unis d'ambassade à Taïwan en 
l'absence de relations diplomatiques officielles, Washington ne 
reconnaissant officiellement que la Chine comme la plupart des 
pays. 
    "Nous sommes déçus que le président Ma Ying-jeou ait 
l'intention de se rendre dans l'île de Taïping", a déclaré Sonia 
Urbom, une porte-parole de l'AIT, dans un courriel à Reuters. 
    "Ce genre d'acte est tout à fait regrettable et ne contribue 
pas à une résolution pacifique des différends en mer de Chine 
méridionale." 
    Les Etats-Unis veulent que Taïwan et tous les autres pays 
ayant des revendications dans cette zone travaillent à apaiser 
les tensions au lieu de prendre des mesure de nature à les 
alimenter, a ajouté Sonia Urbom. 
    En visite à Pékin mercredi, le secrétaire d'Etat américain 
John Kerry a déclaré que Washington et Pékin devaient trouver un 
moyen d'apaiser les tensions en mer de Chine méridionale, voie 
commerciale très importante. 
    Taïwan et la Chine revendiquent chacun l'essentiel de la mer 
de Chine méridionale. Le Viêtnam, les Philippines la Malaisie et 
Brunei y ont également des revendications. 
    Le gouvernement taïwanais vient juste de finir des travaux 
de développement portuaire à Itu Aba et a construction d'un 
nouveau phare. La Chine de son côté a fait émerger sept îles 
artificielles dans l'archipel des Spratleys. 
 
 (J.R. Wu; avec Michael Martina à Pékin, Sui-Lee Wee à Singapour 
et Greg Torode à Hong Kong; Danielle Rouquié pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bouchet1 il y a 10 mois

    PAS le droit d'aller où on veut dans son pays pour faire plaisir aux dictateurs??