Les USA confirment la destruction d'un convoi de l'EI en Irak

le
2

(Précisions, Al Hadath) WASHINGTON, 8 novembre (Reuters) - Une frappe aérienne de la coalition mise sur pied par les Etats-Unis a détruit vendredi soir un convoi de dix véhicules de l'Etat islamique en mouvement près de la ville de Mossoul, dans le nord de l'Irak, a déclaré samedi le Pentagone. Le colonel Patrick Ryder, porte-parole du Commandement central (CentCom) américain, a dit avoir des raisons de penser que ce convoi transportait des responsables de l'EI mais on ignore si le "calife" Abou Bakr al Baghdadi était présent. "Je peux confirmer que des appareils de la coalition ont mené une série de frappes aériennes hier soir en Irak contre ce qui était considéré comme étant un rassemblement de dirigeants de l'EIIL près de Mossoul", a dit le colonel Ryder, utilisant l'ancien sigle de l'Etat islamique. "Nous ne pouvons pas confirmer que le chef de l'EIIL, Abou Bakr al Baghdadi, était présent", a-t-il cependant ajouté. Un responsable de la morgue de Mossoul a déclaré que les corps de 50 militants de l'EI avaient été amenés après l'attaque. La chaîne de télévision Al Hadath, filiale d'Al Arabiya, a pour sa part annoncé samedi qu'un raid aérien avait visé une réunion de responsables djihadistes dans l'ouest de l'Irak, dans une maison près de la ville d'Al Kaïm, non loin de la frontière syrienne. ID:nL6N0SY0O3 Selon Al Hadath, Al Baghdadi se trouvait peut-être sur place et le raid a fait des dizaines de morts et de blessés. Mahmoud Khalaf, membre du Conseil provincial de la province d'Anbar, a confirmé que des attaques aériennes avaient visé Al Kaïm mais n'a pas fourni de précisions. Pour sa part, le colonel Ryder a déclaré que la coalition avait mené dans la nuit de vendredi à samedi des frappes près de cette ville, détruisant un véhicule blindé de l'EI et deux points de contrôle du groupe djihadiste. (Phil Stewart, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le dimanche 9 nov 2014 à 08:35

    Après l'EI, il faut penser aussi au H.ezbollah, à Al Qaeda, au Hamas, à Boko Haram...

  • greenroa le dimanche 9 nov 2014 à 01:15

    bravo