Les USA accusent la Russie de cyberattaques politiques

le
0
 (Actualisé avec détails, contexte) 
    WASHINGTON, 8 octobre (Reuters) - Le gouvernement américain 
a formellement accusé vendredi la Russie de mener une campagne 
de piratage informatique contre le Parti démocrate à l'approche 
de l'élection présidentielle du 8 novembre.  
    Washington avait déjà dit ces derniers mois soupçonner 
Moscou de commanditer de tels actes pour perturber le scrutin, 
qui verra la démocrate Hillary Clinton affronter le républicain 
Donald Trump.  
    "Nous pensons, au vu de l'étendue et du caractère sensible 
de ces actes, qu'il ne peuvent avoir été autorisés qu'au plus 
haut niveau des autorités russes", disent le département de la 
Sécurité intérieure et le directeur des services de 
renseignement nationaux dans un communiqué.  
    Ils précisent ne pas être en mesure d'incriminer directement 
le gouvernement russe.  
    "Ces vols et ces divulgations ont pour but de perturber le 
processus électoral aux Etats-Unis", ajoutent-t-ils.  
     Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, a jugé ces 
allégations "absurdes". Les sites internet russes "sont attaqués 
plusieurs dizaines de milliers de fois tous les jours", a-t-il 
ajouté, selon l'agence Interfax. 
    La décision de l'administration Obama d'incriminer la Russie 
pour ces attaques constitue une nouvelle dégradation des 
relations entre Washington et Moscou, déjà sous fortes tension 
en raison des agissements russes en Syrie et en Ukraine. 
    Dans la journée, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a 
estimé que "les bombardements répétés et délibérés d'hôpitaux 
par les armées russe et syrienne appelaient l'ouverture d'une 
enquête pour crimes de guerre".   
    En outre, un responsable des renseignements américains a dit 
que la Russie acheminait des missiles nucléaires de courte 
portée vers Kaliningrad, une enclave russe entre la Pologne et 
la Lituanie, confirmant des informations de presse estoniennes. 
 
 (Mark Hosenball et Jonathan Landay, Jean-Philippe Lefief et 
Benoît Van Overstraeten pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant