Les universités françaises se convertissent au numérique

le
0
De plus en plus de cours sont filmés et mis en ligne pour les étudiants. Mais les facs ne rivalisent pas encore avec le MIT.

Près de 16 millions d'euros pour que, à terme, 100% des cours dispensés dans les universités françaises soient disponibles en ligne, tel était le projet de Valérie Pécresse en juillet 2009. Et de fait, le retard français en la matière était abyssal. En janvier 2008, Henri Isaac, alors chercheur à l'université Paris-Dauphine, aujourd'hui directeur de la recherche de Rouen Business School, remettait à la ministre un rapport sur «l'université numérique» dans lequel il regrettait que les établissements français soient «trop faiblement présents sur Internet et dans les réseaux de partage», ce qui, selon lui, faisait courir le risque d'une «marginalisation au niveau international».

De fait, alors que le Massachusetts Institute of Technology (MIT) propose depuis 2000 l'ensemble de ses cours en accès libre sur Internet, dans le cadre d'un mouvement baptisé «Open Educational Resources Mouvement» (mouvement pour les ressources éducatives ouvertes), alors que l'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant