Les ultraconservateurs gagnent les législatives iraniennes

le
0
Le président iranien, accusé d'avoir voulu se dissocier du clan conservateur, vient d'essuyer un camouflet électoral aux législatives de vendredi.

C'est un revers pour Mahmoud Ahmadinejad. Le président iranien, accusé d'avoir voulu se dissocier du clan conservateur traditionnel, vient d'essuyer un camouflet électoral aux législatives de vendredi. Même si l'élection de nombreux candidats «indépendants» et la complexité des alliances politiques ne facilitent pas la lecture des résultats, les ultraconservateurs proches du guide suprême, l'ayatollah Khamenei, apparaissent comme les grands gagnants de ce nouveau scrutin.

Ces derniers l'ont emporté haut la main dans les villes saintes chiites de Qom et Mashhad, où le poids du clergé traditionnel est important. Mais, symbole d'une crise de popularité du président dans des régions qui lui étaient restées jusqu'ici relativement fidèles, le camp d'Ahmadinejad a été battu à Ispahan et Tabriz, où il avait recueilli 90 % des voix au scrutin présidentiel de 2009. Les régions rurales, où ses discours populistes et nationalistes ont longtemps séduit de nombreux laiss

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant