Les Ulis, terre de jeu d'Évra

le
0
Les Ulis, terre de jeu d'Évra
Les Ulis, terre de jeu d'Évra

À quelques jours d'un Euro qui représente sans doute sa dernière chance de remporter un trophée avec son pays, Patrice Évra aura l'occasion prochainement de mesurer sa cote de popularité. Chez lui, aux Ulis, où un événement tout particulier va lui être consacré.

Devant ses éternels contempteurs, il a toujours avancé la tête fièrement levée. Comme un seul homme, certains diront. Mais si Patrice Évra refuse encore d'abdiquer, il ne le doit pas seulement à un mental d'acier. Dans chaque tempête qu'il a dû affronter, le latéral tricolore a toujours pu compter sur un soutien sans faille : celui des Ulis. Au sein de son fief, là où il a grandi, l'enfant du quartier des Hautes-Pleines s'érige comme une réussite que l'on se plaît à rappeler dès que possible. Pour s'en rendre compte, ses fervents détracteurs feraient peut-être bien de se rendre au stade Jean-Marc Salinier, le 23 mai prochain.

"Le fait de voir la jeunesse ulissienne et ses habitants, je me suis dit que ça pourrait lui donner un peu de force avant d'aller disputer l'Euro"Gaye NiakatéSeulement quelques jours après les trente-cinq printemps soufflés du natif de Dakar et avant d'entamer tambour battant l'Euro 2016, un événement peu commun se tiendra dans cette commune de l'Essonne (91) pour saluer la longévité de son parcours. "Je voulais rendre hommage à Patrice pour sa longue et belle carrière, explique en préambule Gaye Niakaté, l'organisateur à l'origine de ce rendez-vous qui réunira une bonne partie de la ville. Le fait de voir la jeunesse ulissienne et ses habitants, je me suis dit que ça pourrait lui donner un peu de force avant d'aller disputer l'Euro". Preuve donc, une fois de plus, que Tonton Pat' n'est pas un homme qui marche seul.

Martial, l'invité de gala


L'événement consacré au joueur de l'Équipe de France n'aurait sans doute jamais vu le jour sans Gaye Niakaté. Car si ce dernier a pu mettre tout cela en place, c'est parce qu'il est avant tout un ami d'enfance de Patrice Évra : "On a commencé le foot ensemble à l'âge de cinq-six ans. Je suis l'un de ceux qui le connaissent le plus longtemps dans la ville". Et que le secteur de l'événementiel est aussi son rayon. "Je suis animateur pour la ville des Ulis. Je travaille dans une salle de spectacle qui s'appelle Boris Vian et avant cela j'étais au Radazik (salle de concert depuis fermée, ndlr) pendant sept ans, confie-t-il. [SPAN…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant