Les Turcs pour cesser les discussions d'adhésion à l'UE-ministre

le
6
    BLED, Slovénie, 6 septembre (Reuters) - Les Turcs font 
pression sur leur gouvernement pour stopper les négociations 
d'adhésion à l'Union européenne et sont consternés par 
l'attitude de celle-ci après le coup d'Etat manqué du 15 
juillet, a déclaré mardi Mevlut Cavusoglu, le ministre turc des 
Affaires étrangères.  
    Les Turcs ont été déçus de ne recevoir aucune visite ou 
message de soutien après l'échec du putsch, selon le ministre. 
Il a accusé l'UE de beaucoup critiquer ses voisins mais de ne 
pas accepter les reproches en retour. 
    "Le peuple turc voit ce deux poids deux mesures", a-t-il 
affirmé lors d'un forum sur la sécurité régionale à Bled, en 
Slovénie. "Nous faisons face à une pression énorme pour arrêter 
le processus de négociations", a-t-il ajouté. 
 
 (Marja Novak-Vogric; Laura Martin pour le service français, 
édité par Danielle Rouquié) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • emresibe le mardi 6 sept 2016 à 17:19

    @glitzy si le putsch du 15/07 avait eu lieu en france là je suis d'accord il y aurait eu une guerre civil mais pas en Turquie qui a un peuple près à mourir pour la démocratie et qui a compris la magouille USA-GB-FRANCE pour instaurer une pseudo état k.urde

  • glitzy le mardi 6 sept 2016 à 16:48

    A savoir : le mot kurde est censuré automatiquement dans les commentaires. Merci Bourso

  • glitzy le mardi 6 sept 2016 à 16:47

    Il a pratiquement relancé la guerre contre les k.urdes pour se débarrasser du parti k.urde, qui lui avait coûté dans un 1er temps sa majorité et ergo son projet de régime présidentiel. Il a ensuite gagné les élections en jouant sur la peur, l'intimidation et la désinformation. Et il est en train de finir le travail.

  • glitzy le mardi 6 sept 2016 à 16:46

    @ M7097610Je comprends votre pdv, mais Erdogan fait depuis deux ans un coup d'Etat civil rampant. C'est ce qui explique la réponse tiède et embarrassée des pays occidentaux.

  • M7097610 le mardi 6 sept 2016 à 16:18

    je comprends les turcs qui constatent les ravages des guerres "pour la démocratie" et qui voient les européens regretter l'échec du coup d'Etat militaire...

  • cavalair le mardi 6 sept 2016 à 16:01

    surtout qu'ils ne resistent pas a la pression....