Les Tunisiens de France se sentent oubliés

le
0
Les 600.000 Tunisiens de France peuvent aujourd'hui choisir leurs représentants à l'Assemblée constituante en Tunisie. Mais ils avouent leur incompréhension tant à propos du déroulement de l'élection que des programmes des partis.

Avec la plus importante diaspora tunisienne du monde (environ 600.000 personnes), la France sera le pays étranger le plus représenté à l'Assemblée constituante chargée de rédiger la nouvelle Constitution tunisienne. Les Tunisiens de l'Hexagone auront à élire du 20 au 22 octobre dix représentants répartis en deux circonscriptions* (nord et sud de la France). Le grand nombre de candidats et le manque de communication des politiques ont atténué l'enthousiasme.

Ouvertes durant deux mois, les inscriptions sur les listes électorales n'ont pas été un grand succès. Dans la circonscription nord, seulement 50% des électeurs potentiels se sont enregistrés, selon un chiffre communiqué parl'instance régionale indépendante des élections (IRIE). Néanmoins, Ali Ben Ameur, président de l'IRIE-nord, estime que le nombre de votants devrait être bien plus important, tous les Tunisiens pouvant venir voter sur présentation d'une carte d'identité ou d'un passeport. «Il y a eu bea

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant