Les trusts chypriotes, encore plus opaques que les sociétés panaméennes

le
0
Neocleous, c?est l?équivalent de Mossack Fonseca, à seulement quatre heures d?avion de Paris.
Neocleous, c?est l?équivalent de Mossack Fonseca, à seulement quatre heures d?avion de Paris.

Limassol, son front de mer et ses palaces, son château médiéval, construit autour de l'an 1000 par les Byzantins, et ses dizaines de cabinets d'avocats. « Impossible de se tromper, ceux qui travaillent avec les Russes offrent les façades les plus luxueuses », assure Stelios Orphanides, journaliste financier au sein du quotidien anglophone Cyprus Mail. Neocleous House, qui abrite le plus grand cabinet de Chypre, domine l'avenue Makarios-III, dans le centre de Limassol. Le bâtiment a été inauguré par Boutros Boutros-Ghali, le 30 octobre 2009. Il faut croire que l'ancien secrétaire général de l'ONU ne souhaitait pas vraiment savoir ce qui se mijotait à l'intérieur des murs.

La spécialité de Neocleous, c'est la constitution de trusts qui, protégés par la législation chypriote, rendent quasi impossible la découverte des véritables bénéficiaires. En clair, Neocleous, c'est l'équivalent de Mossack Fonseca, à seulement quatre heures d'avion de Paris. Forcément plus classe que la firme de Panama, car plus « british ». Dans une « Bible » de 1 100 pages, intitulée Neocleous's Introduction to Cyprus Law (*), le cabinet d'avocats explique que grâce aux Britanniques, qui ont longtemps occupé l'île, le droit chypriote a hérité des fameux trusts. Mais, depuis 1960, de judicieux amendements votés par les parlementaires locaux permettent aux trusts chypriotes de ne pas s'embarrasser des mêmes contraintes que les trusts des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant