Les troupes libyennes essuient de lourdes pertes à Syrte

le
0
    SYRTE, 28 août (Reuters) - Au moins 34 combattants libyens 
sont morts et plus de 180 ont été blessés dimanche alors qu'ils 
s'approchaient des dernières poches de résistance de 
l'organisation Etat islamique à Syrte, a-t-on appris de sources 
hospitalières. 
    Les forces soutenues par le gouvernement reconnu par les 
Nations unies et appuyées depuis le 1er août par des frappes 
aériennes américaines, ont confiné les djihadistes dans une 
petite zone résidentielle de Syrte. Après une pause d'une 
semaine, les combats ont repris dimanche. 
    Les brigades libyennes, majoritairement originaires de la 
ville de Misratra, se disent proches de la victoire, mais elles  
peinent à en finir avec l'EI qui a truffé la ville de mines et 
continue de commettre des attentats suicides. L'organisation a 
également posté des tireurs embusqués qui gênent la progression 
des forces libyennes. 
    Dimanche, plusieurs unités stationnées à proximité du front 
de mer de Syrte ont avancé de plusieurs centaines de mètres, 
progressant à travers le quartier Numéro Un, tandis que d'autres 
combattants affrontaient l'EI dans les rues du sud de la ville. 
    Les brigades disent avoir enregistré cinq attaques à la 
voiture piégée qu'elles ont qualifiées de "tentatives 
désespérées". 
    La quasi-totalité des 80.000 habitants de la ville l'ont 
quittée peu de temps après sa prise de contrôle par l'EI qui en 
a fait sa capitale régionale et s'en est servie pour essaimer 
sur 250 kilomètres de côtes. 
 
 (Aidan Lewis,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant