Les troubles musculo-squelettiques restent un problème pour les salariés

le
0
Ces maladies professionnelles du type lombalgie ou tendinite concernent plus d'un travailleur sur cinq. Le gouvernement lance une nouvelle campagne de sensibilisation à destination des chefs d'entreprise.

Tendinites de l'épaule, lombalgies, syndromes du canal carpien, arthrose du coude : les troubles musculo-squelettiques (TMS) restent la première cause de maladies professionnelles en France. Une épidémie d'une ampleur inquiétante qui justifie la nouvelle campagne de sensibilisation. A partir de jeudi, des spots radio et des publications dans la presse inviteront les chefs d'entreprises à s'informer sur la prévention des TMS auprès du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé.

Favorisées par des mouvements répétitifs et un travail en position statique, ces affections touchent surtout les muscles, les tendons et les nerfs. «Une grande part des individus en âge de travailler en France sont ou seront directement affectés par des TMS au cours des prochaines années, ce qui aura des répercussions sociales et économiques conséquentes pour les individus et leur famille», prédit un rapport de l'Institut d'études européen Work Foundation paru en 2009. Les populatio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant