Les trophées individuels improbables

le
0

Luis Suarez est un homme comblé : l'Uruguayen vient en effet d'être élu joueur ibéro-américain de Liga. Une récompense aux contours flous puisque récompensant aussi bien sud-américains qu'Espagnols et Portugais, et qui pose une question : peut-on offrir un trophée à n'importe qui, n'importe comment ? Sans doute.

Joueur océano-jamaïcain de Premier League


Vainqueur : Adrian Mariappa (Crystal Palace)

Ont prétendu au titre : Raheem Sterling, Curtis Good , Tyler Blackett, Brad Jones, Curtis Good, Raheem Sterling, Daniel Sturridge, Danny Rose, Junior Hoilett, Mile Jedinak, Jason Puncheon, Frazer Campbell, Mark Schwarzer, Danny Simpson, Chris Wood.

Puisqu'une île ne vaut pas plus qu'une autre, Jamaïcains et habitants du Pacifique se partagent les honneurs du trophée "Bob Marley aborigène". Et si la compétition fut féroce, Adrian Mariappa, qui cumule la double nationalité fidjo-jamaïcaine ne peut que triompher sur Raheem Sterling, Danny Rose et autres Mark Schwarzer. Un grand bravo au joueur de Crystal Palace, un homme au passeport solide.

Trophée du meilleur gaucher non espagnol de Catalogne


Vainqueur : Thomas Vermaelen (FC Barcelone)

Ont prétendu au titre : Hector Moreno, Felipe Caicedo, Adriano, Jérémy Mathieu, Rafael Alcantara, Lionel Messi

Paraît-il que le gaucher est adroit. Parait-il qu'en Catalogne, on adore les techniciens vivaces. Et puisqu'il serait trop facile de récompenser un Espagnol élevé à la passe rapide, certains étrangers méritent un titre qui salue leur capacité d'adaptation. Messi sacré dans la catégorie depuis bientôt cinq ans, le comité exécutif des institutions socialistes de Barcelone a tranché dans le sens de l'innovation : Thomas Vermaelen est cette année sacré en raison de sa capacité à alterner entre infirmerie et banc de touche. Une habilité désarmante et un trophée mérité.

Trophée du joueur au mélange chelou de l'année en Ligue 1


Vainqueur : Layvin Kurzawa (Monaco)

Ont prétendu au titre : Yannick Ferreira Carrasco, Lindsay Rose, Divock Origi, Tiago Ilori, Isaac Thelin, Gelson Fernandes, Martin Braithwaite, Modou Sougou

Le florilège était beau. Du Suédois-Congolais (Thelin), du Belgo-Kenyan (Origi), de l'anglo-Portugais (Ilori) Pourtant, et de façon assez naturelle, il est un joueur qui ne saurait passer à côté du sacre. Layvin Kurzawa, latéral aux origines Guadeloupéo-Polonaises trimballe en effet sa diversité culturelle avec succès dans le couloir monégasque. Dur à battre.

Trophée du joueur qui est le seul à avoir cette…


















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant