Les trois scénarios du procureur Cyrus Vance

le
0
Abandon des charges, négociation ou procès… l'enquête se poursuit jusqu'à l'audience du 23 août.

Pourquoi reporter une audience une deuxième fois, soit au total plus de cinq semaines, alors que c'est le procureur lui-même qui a mis en doute la crédibilité de son témoin principal et semblait début juillet vouloir abandonner les charges contre DSK? Avait-il une fois encore fait preuve de précipitation en accordant trop d'importance aux failles de la plaignante alors qu'on venait juste de lui reprocher d'avoir agi trop vite en faisant arrêter DSK le 14 mai? Les interprétations divergent d'un juriste à un autre et tout le monde reconnaît que dans un dossier aussi explosif, il n'avait guère de choix que d'agir toujours très rapidement. Une seule certitude demeure: le procureur Cyrus Vance, qui joue sa réélection en 2012, n'a pas le droit à l'erreur.

À ce stade, autant prendre son temps et mener une enquête minutieuse jusqu'à l'audience du 23 août. D'autant plus que le dossier est compliqué par l'affaire Banon en France et par la campagne médiatique de Naf

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant