Les travaux publics entrevoient le bout du tunnel

le
0
Apès avoir connu un recul de 1%, l'activité du secteur devrait connaître une progression de 2,5% en 2011.

Enfin des bonnes nouvelles pour les constructeurs de routes et autres voies de chemin de fer! Il y a six mois, la Fédération nationale des travaux publics anticipait une baisse de l'activité de 3% cette année. Dans la foulée, elle évaluait le sureffectif à 45.000 postes sur les 260.000 répertoriés dans ce secteur. Finalement, le recul n'aura été que de 1%. «Tout cela malgré le blocage des raffineries en octobre et les intempéries fin novembre et début décembre», souligne Patrick Bernasconi, président de la Fédération nationale des travaux publics. Quant aux suppressions d'emplois, elles n'auront atteint «que» 20.000 unités.

Si la chute a été enrayée, c'est d'abord dû au dynamisme des grands opérateurs publics. Notamment Réseau ferré de France (RFF) qui a lancé la seconde phase des travaux pour la LGVEst. Autre stimulation de l'activité, les commandes des communes et autres collectivités locales. Grâce au plan de relance mis en place pour les organismes

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant